DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Mara Tremblay – Les nouvelles lunes (2005)

Par • 17 février 2007 à 7:12

Une pièce d’ouverture instrumentale, portée par une guitare acoustique agrémentée d’arrangements de violons, un Voyage de 4 minutes 56. Voilà ce que nous offre Mara Tremblay au tout début de ses nouvelles lunes, juste avant de nous laisser entendre sa douce voix.

J’avais déjà entendu quelques pièces de Mara, de par un passé rapproché, mais c’est la première fois que je me procure l’un de ces albums. Résultat : Plutôt charmant, un peu trop lancinant à mon goût, mais c’est tout à fait le genre de style que l’on apprend à savourer, goutte par goutte, alors que s’alternent les lunes.

Ce qui caractérise les chansons de Mara, c’est son chant peu poussé, à la limite de l’effort et de la twist country. En fait, c’est ce fameux chant qui lui donne toute sa simplicité, celle qui fait que l’on se prête parfaitement au jeu auquel elle nous convie. Le jeu de la détente quasi spirituelle.

L’album n’a rien qui ne puisse me défriser au point de crier au génie, mais l’ambiance générale représente l’ouvrage  d’une oeuvre entière. Les chansons, une à une, n’ont aucun complexe. Elles s’équivalent dans un même berceau, celui d’une guitare timide sur laquelle Mara laisse tomber sa main avec nonchalance. En somme, Les nouvelles lunes transporte l’auditeur là où le titre de l’album le voudrait, dans la lune. C’est en fixant le plafond, couché sur un lit, que les chansonnettes de la jolie demoiselle se laissent assimiler. C’est loin d’être un sous-produit commercial que l’on dévore en 4 ou 5 écoutes, c’est l’accomplissement d’une oreille attentive.

D’autre part, Mara continue de jouer les poètes, avec sa plume, toujours aussi imagée. Chacune de ses chansons se résume en une vingtaine de courts vers :

«Dans l’ombre d’un chêne, je rêve
Que sans l’ombre d’un doute il règne,
Dans les humains, sous tant de froideur, une douce lueur»

Une artiste à découvrir, patiemment, à l’ombre d’un chêne… juste pour la poésie de la chose!

[rating:3]

Par
Lire les 381 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1225 , 1