DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Panique chroniquePanique bouscule sa vie, provoque le chaos et observe avec le sourire ce qui en jaillira. Chronique publiée tous les dimanches.

L’infidélité

Par • 21 septembre 2008 à 0:00

Au sein du couple, quel est l’objet de votre plus grand amour?  La réponse vous semble simple? Pensez-y encore une fois!  Il y a trois types d’amoureux.

 

1. L’amoureux qui s’aime avant tout.

2. L’amoureux qui aime l’autre avant tout.

3. L’amoureux qui aime l’amour avant tout.

 

Devant l’attirance envers une personne hors du couple, ces trois amoureux réagiront différemment. Pour résister à l’attrait de l’infidélité, il faut aimer son amoureux plus que soi-même, ou alors aimer l’amour avant toute chose. Le respect de l’autre et du couple devient alors plus important que d’assouvir son propre désir. S’aimer soi-même plus fort que tout me semble pourtant l’avenue la plus saine sur une base individuelle. Ne pensez-vous pas que toute personne devrait s’aimer plus fort que tout?

 

La fidélité est-elle la ligne de conduite des insécures, des peureux, des faibles estimes et des amoureux de l’amour et du statut quo?

 

Est-il possible de s’aimer plus fort que tout et de conjuguer « tentations extérieures » et « respect de l’autre moitié du couple »?

 

(Pour les langues sales, veuillez noter que je n’ai jamais été infidèle.)

 

Autres récits et anecdotes à chaque dimanche. D’ici là, je vous invite à lire mon blogue : http://panique.wordpress.com/

Par
Lire les 27 articles par

2 Réponses »

  1. Je dirais que l’infidélité n’est que le reflet d’un besoin de combler ce qu’on a pas. Et celà ne concerne pas uniquement les relations amoureuses. Si vous étiez fidèle à une marque de jeans et que soudainement les nouveaux modèles ne vous font plus aussi bien, vous serez tentés d’aller voir ailleur. La réaction face à une tentation d’infidélité est un tout autre sujet. Elle implique un désir ou non de la personne tentée à régler ce qui provoque ce désir en analysant les faits et en se posant les bonnes questions sur ce qui justifie ce soudain intérêt au gazon plus vert du voisin. Parfois on se rend compte qu’on accepte depuis longtemps un petit désagrément et, un jour, la goutte fait déborder le vase et nous force à se retrancher sur ce qui est le plus facile, la fuite. Je pourrais sembler méchante dans un tel commentaire, parce que c’est difficile de faire la paix avec une marque de jeans avant d’aller voir ailleurs ! Trève de plaisanterie, dans mon objectif philosophique de tout ça, si on arrive à résister à la tentation de l’infidélité, je crois que c’est un bon pas vers s’aimer plus soi-même. Et si l’on n’y résiste pas, c’est juste que pour le moment on est pas prêt à apprendre un peu plus sur nous-même. Soit dit en passant, j’ai déjà eu une grande tentation dans le passé, mais ça ne m’est jamais arrivé.

  2. n’importe quoi !!!!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2786 , 3