DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique femme au foyerAnimatrice radio à temps partiel, femme au foyer le reste du temps, Émilie vous invite à suivre ses aventures tous les mercredis.

L’impact de nos gestes – L’histoire de Guy A Lepage et Nelly Arcan

Par • 14 septembre 2011 à 18:45

Vous êtes-vous déjà demandé quel impact vous aviez sur la vie des gens ? Je me suis posé cette question aujourd’hui, après avoir lu la nouvelle posthume de Nelly Arcan, écrite suite à son passage à « Tout le monde en parle » en 2007. En lisant, on se rend compte que le regard des autres était très lourd sur les épaules de Nelly Arcan. On ressent son malaise profond par rapport à l’entrevue, son décolleté, son éternelle angoisse et sa honte.

Je ne suis pas vraiment une grande fan du Guy A. Lepage. Quand il aime, il aime et quand il n’aime pas, il n’aime pas. Au moins, il a le mérite d’être clair. Loin de moi l’idée de mettre le blâme sur Guy A. pour cette entrevue. S’il est responsable de quelque chose c’est de ne pas avoir su mettre à l’aise son invitée. Ce n’est pas un crime et ça arrive à tous les animateurs, qu’ils soient bons ou mauvais. Est-ce qu’il a déjà pensé avoir eu un tel impact sur elle et qu’elle en écrirait une nouvelle. Je ne pense pas.

’est souvent ce qui arrive. On ne pense pas que ce que nous faisons peut avoir un impact sur les autres, de façon positive ou négative. Un simple sourire envoyé à quelqu’un au centre d’achat peut faire la journée d’une personne qui n’est pas dans son assiette.

C’est sûr que de trop se questionner au sujet de notre influence envers les autres peut nous faire avancer avec des freins. Ce n’est pas le but, mais il faut néanmoins en être conscient. Je suis persuadée que vous allez voir une différence dans les gestes que vous allez poser et dans les décisions que vous allez prendre.

Dans ma vie de tous les jours, je m’implique dans mon foyer, dans ma communauté, dans mon travail. J’essaie à ma façon de rendre mon environnement de vie, au sens global, le plus agréable et le plus plaisant à vivre pour moi et ceux qui m’entourent. Ce n’est peut-être pas toujours réussi, mais j’essaie. C’est gratifiant de savoir que ce que j’ai fait, a contribué à rendre possible quelque chose.

Qu’est-ce qui ce serait passé si ?… Vous la connaissez cette question magique ?

Qu’est-ce qui se serait passé si Guy A. avait su mettre Nelly à l’aise ? Probablement la même chose. Il y a parfois des gens qui sont profondément en détresse. C’est comme ça. On n’y peut pas toujours quelque chose. La vie est parfois mal faite. D’autres fois non. L’important, c’est de savoir qu’on fait la différence pour nos proches, nos familles, nos amis, notre chat et de se rendre compte que l’inverse est aussi vrai.

À lire aussi :

Par
Lire les 53 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1614 , 1