DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Let’s jail a CHOI radio host!

Par • 15 juin 2011 à 8:20

Je ne pense pas y être allé trop fort en publiant, sur Twitter :

«Dominic Maurais devrait faire de la prison. Danger public.»

Dominic Maurais, c’est un animateur de CHOI, cette radio réputée pour accueillir la fine fleur de l’intelligentsia de Quebec Town (transparence totale : j’avoue avoir déjà entendu des propos intelligents venant de la bouche d’animateurs de cette station).

C’est sur La Clique du Plateau que j’ai pu écouter un montage des gars du Sportnographe qui se foutent de la gueule de ce génie qui a imaginé la campagne « Let’s honk a cyclist », afin de réagir aux cyclistes dangereux sur les routes, surtout en hiver, et puis ceux qui se promènent avec des remorques pour enfants. Et Cécile Gladel fait un beau tour de l’histoire.

Il n’était pas question de klaxonner un cycliste devant son véhicule (ce qui va de soi si le cycliste représente un danger — surtout pour lui-même : un cycliste ne fait pas le poids devant une tonne de métal), mais bien le plus près possible, dans le but avoué de lui faire peur. On m’a rétorqué que cette campagne n’était pas à prendre au premier degré, mais j’ai quand même un doute que parmi les auditeurs de CHOI il y en a pour ne pas avoir le sens cognitif assez aiguisé pour comprendre cette subtilité, si elle existe…

Alors voilà, je ne crois pas être le seul à imaginer la scène. Un moron, gonflé à bloc par la propagande anti-vélo (le vélo étant le symbole gauchiste par excellence pour les morons), klaxonne, juste au bon moment. Le cycliste sursaute, perd l’équilibre et se retrouve sous la voiture. Un mort. Et c’est peut-être déjà arrivé — des morts de cyclistes, il y en a —, mais qui pourrait bien faire le lien? Un moron aussi moron n’aura jamais l’honnêteté de l’avouer.

Je n’ai pas de doute que Dominic Maurais n’a pas pensé à ça en imaginant sa campagne. Mais c’est bien ce que je lui reproche : ne pas avoir pensé plus loin que son nez.

(Photo : sercasey)

Lire le texte original sur le blogue de Renart Léveillé

Par
Lire les 10 articles par

Une Réponse »

  1. Tout a fait d’accord. Ce genre de propos tenu sur les ondes relève de la l’irresponsabilité. Avoir un permis de radiodiffusion n’est pas un droit mais un privilège avec lequel vient des responsabilités. Malheureusement quand ta clientèle est principalement des douchebags crinqués au RedBull, ce type d’animateur et de propos est « winner » pour une entreprise de ce type.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3058 , 2