DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

L’édition 2008 du Festival des Films du Monde : pour cinéphiles gourmands…

Par • 7 août 2008 à 17:58

Pour la 32e année consécutive, le Festival des Films du Monde nous ouvre toutes grandes les portes du monde entier, du 21 août au 1er septembre. Rires, pleurs, frissons : la gamme d’émotions générées par le cinéma est infinie et avouons que le FFM est passé maître dans sa programmation d’œuvres singulières.

 

Cette année, cette manifestation nous réserve des moments de grâce avec des longs métrages aussi lointains qu’intrigants. Pour un dépaysement assuré, il faudra absolument goûter au cinéma bavarois (une dizaine de titres) et aux comédies musicales russes de l’époque soviétique (7 titres).

Spectateur assidu du FFM depuis quelques décennies, le réalisateur américain Brian De Palma se fera professeur pour une passionnante leçon de cinéma (« master class »). Si vous aviez trippé sur Carrie ou Les Incorruptibles, voilà une occasion rêvée d’échanger avec votre idole !

 

Parmi les cinéastes qui avaient connu de vifs succès lors d’autres éditions du FFM, certains reviendront nous voir avec leur plus récent film, notamment Christophe Barratier (Les Choristes) qui nous fera découvrir Faubourg 36 et Roland Suso Richter (Le Tunnel) qui arrivera avec Le Miracle de Berlin sous le bras.

 

Qui dit FFM dit hommage, évidemment. Le cru 2008 du FFM soulignera les carrières exceptionnelles de deux personnalités américaines qui nous visiteront pour l’occasion : l’acteur Tony Curtis (Certains l’aiment chaud, La Chaîne, L’Étrangleur de Boston) et le producteur Alan Ladd Jr. (Star Wars, Alien, Blade Runner).

 

Le cinéma d’ici ne sera pas délaissé, bien sûr. Parmi les innombrables nouveautés québécoises, soulignons nos formidables comédiennes Marie Tifo et Louise Marleau qui deviendront de dévouées religieuses, respectivement dans Folle de Dieu et Ce qu’il faut pour vivre. Si votre budget est serré, ne paniquez pas : les nombreuses projections gratuites seront encore de la partie, cette année.

 

Il y aurait encore beaucoup à dire sur le 32e FFM mais je préfère vous laisser découvrir par vous-mêmes les heures de plaisir qui vous attendent en cliquant www.ffm-montreal.org.

 

Bon cinéma !

Par
Lire les 54 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2091 , 1