DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Le Show XXX Extrême

Par • 16 juillet 2008 à 15:48

La formule d’un « Show XXX » est simple : un spectacle d’humour le plus hardcore possible. Point. Pas de fla-fla avec du politically correct ou de petites excuses après un gag trop corsé. Seulement de grosses blagues grasses bien assumées.

 

Le Festival Juste Pour Rire 2008 a prévu un « Show XXX » à son horaire. Il a même ajouté le mot « Extrême » dans le titre. Pour un amateur d’humour choquant, ce genre de soirée est un must simplement parce que, sur une année, on peut les compter sur les doigts d’une main. Toutefois, au-delà de l’aspect quantitatif, ces spectacles offrent toujours des moments mémorables, positifs ou négatifs, selon votre ouverture d’esprit.

 

Cette année, on a confié la tâche à quatre humoristes de la relève, certes, mais avec de l’expérience. On s’attendait à beaucoup de cette soirée extrême et le résultat est inégal. Dans l’ensemble, bien que la première partie soit moins obscène, voire gentille, le spectacle est bien construit. La mise en scène est subtile, mais ingénieuse. Les sketches présentés sur vidéo sont efficaces, ils n’ont pas l’air d’ajouts hétéroclites. Pour ce qui est des humoristes, il faut les passer un à un.

 

P-A Méthot avait la tâche de réchauffer la salle bondée, ce qui n’est pas une mince affaire, surtout pour un « Show XXX ». Il faut ancrer la thématique de la soirée, quitte à perdre quelques spectateurs au passage. Méthot est très à l’aise sur la scène, il sait parfaitement comment amadouer une salle et la ranger de son côté. Il parle de son sujet de prédilection, le sexe, avec une aisance particulière qui profite à ses nombreux gags.

 

Malgré ce que l’on peut dire sur l’humour féminin, une femme constitue un avantage dans un « Show XXX », que ce soit au niveau des sketches ou au niveau des monologues. Une femme peut présenter des gags offensants d’une façon différente d’un homme. Cathleen Rouleau joue le rôle de cette femme humoriste. En dépit d’une salle moins réceptive et même dérangeante par moment, Rouleau a su s’en sortir avec quelques bons gags. Par contre, on aurait voulu qu’elle les assume davantage ou qu’elle les pousse un cran plus loin. On sentait parfois une gêne qui aurait avantage à être transformée en provocation, comme le faisaient ses confrères.

 

Maxime Leblanc a son propre style qui est difficile à apprivoiser, mais qui est très efficace. Un « Show XXX » est, pour lui, une occasion d’aller au bout de son univers et c’est ce qu’il nous a fait voir. Il n’a pas peur de flirter avec un humour grinçant, qu’il assume totalement. Il est d’ailleurs le seul humoriste de la soirée à présenter un gag qui a soulevé l’indignation de la majorité. On en aurait voulu davantage, surtout de la part des autres humoristes.

 

Enfin, Guy Bernier est un habitué du stand-up. Ses performances comportent rarement de failles et ses textes sont solides. Dans un cadre libre, il nous a offert de succulentes anecdotes sexuelles, qui auraient pu s’étirer avec la même efficacité. Bref, malgré une première partie plutôt soft et un manque de gags très choquants, le « Show XXX Extrême » comble une bonne part des attentes.

 

Show XXX Extrême

11-12-18-19 juillet 2008

Studio Juste Pour Rire, minuit

Par
Lire les 99 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4402 , 2