DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Panique chroniquePanique bouscule sa vie, provoque le chaos et observe avec le sourire ce qui en jaillira. Chronique publiée tous les dimanches.

Le sexe : avant ou après le couple ?

Par • 20 juillet 2008 à 0:00

La modernité nous souffle au visage des parfums d’interdits aux odeurs de jasmin. Transgresser les tabous et la norme semble attirer tout un chacun, toutes sphères sociales confondues.  Alors qu’il y a quelques années la question à se poser du bout des lèvres (tant la délectation de la transgression se dégustait à demi-mot), était « Le sexe, avant ou après le mariage? » il convient maintenant de s’interroger sur « Le sexe, avant ou après le statut officiel de couple? »

 

Alors que mon univers humain me dicte une norme conjugale du type « 1) on se rencontre, 2) on s’apprécie, 3) on se revoit, 4) on s’embrasse, 5) on se revoit, 6) on joue aux fesses, 7), 8),9)….X) on continue à se voir et à jouer aux fesses, et un jour on décide de former un couple », je sais que plusieurs d’entre vous vivent des réalités différentes de la mienne.

 

Par exemple, mes deux meilleures copines obtiennent le statut de couple avant la première relation sexuelle. C’est logique; elles ne veulent pas s’offrir à des hommes qui n’ont pas de sentiment amoureux envers elles.  Pour elles, il n’y a qu’une seule façon de se donner et c’est par amour. Je les trouve belles, vraies et sincères de vivre ainsi.

 

D’un autre côté, je trouve la sexualité assez importante pour avoir envie de connaître l’autre dans ce domaine avant d’envisager une vie à deux.  La complicité au lit est importante. Il y  a des hommes avec qui, pour une raison de compatibilité bien plus que de performance, rien ne semble juste, tout s’orchestre avec difficulté. Je ne suis pas non plus pressée; chaque chose en son temps et je suis, malgré des traits narcissiques et la graine de prétention, une indécrottable romantique.  J’aime la tendresse et les petites attentions pré-consommation sexuelle.

 

J’ai aussi la vague impression qu’à consommer une sexualité sans s’engager nécessairement permet de dissocier le besoin physique du besoin émotif et réduit à néant le mensonge du type « je t’ai menti sur mes sentiments pour t’emmener dans mon lit ».   Il ne faudrait cependant pas s’offrir facilement à Guy-Jean-Jacques par peur d’imposer le port du sentiment à ceux qui partagent nos joutes sensuelles.

 

Alors? Le sexe, c’est pour avant ou après le statut de couple?

 

Autres récits et anecdotes à chaque dimanche. D’ici là, je vous invite à lire mon blogue : http://panique.wordpress.com/

Par
Lire les 27 articles par

3 Réponses »

  1. L’essentiel du sexe ne se trouve ni avant ni après la période de couple, mais bien pendant!

    Plus sérieusement, je dirais que je fais l’amour lorsque la relation amoureuse est amorcée. Enfin, je n’ai pas souvenir d’avoir procédé dans l’ordre inverse.

    C’est sûr que ça peut réserver de mauvaises surprises, mais de toute façon, on ne connaît jamais parfaitement sa partenaire avant un certain temps. Ainsi, les mauvaises surprises peuvent venir de pleins d’autres facteurs qui n’ont aucun rapport avec le sexe (caractère, valeurs, mode de vie, habitudes…). Je ne vois pas pourquoi il faudrait faire un test pour le sexe alors qu’on laisse un paquet de paramètres au hasard.

    L’amour c’est probablement une question d’adaptation aussi.

  2. Je pense que tout se passe par la force des choses. On ne peut pas prédéterminer à l’avance. On peut avoir une préférence, mais elle ne sera peut-être pas respectée.

  3. @Pierre-Luc: C’est drôle, je ne connais pas un mec de ma génération qui procède dans cet ordre…! Contente d’entendre ton son de cloche.

    @Penny Love: Effectivement, le prétédterminer ça manque de piquant en amour!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1893 , 1