DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
ÉditorialPuisqu'il y a des choses qui doivent être dites, aussi bien les dire avec une verve franche et directe. Des sujets chauds, traités vivement sans trop de fioritures.

Le pire film de l’année

Par • 24 avril 2008 à 14:47

C’est rendu que les gens mettent vraiment n’importe quoi sur Internet. Des vidéos de cul, des blogues poches (heureusement, il n’y en a pas sur dimanchematin.com), et maintenant que la vague YouTube est plus forte que jamais, les gens se filment en train de faire de vraies conneries – des crimes, entre autres, que c’est brillant, mon doux – et foutent ça sur le web. Ces imbéciles, dont on s’étonne qu’ils sachent se servir d’un fil USB, envahissent le net avec leurs « exploits ». Comme ces raclures qui ont manifesté leur joie et leur allégresse en cramant des chars de police au centre-ville de Montréal lundi. Et qui se sont filmés en train de le faire en plus. Bravo les boys. Votre masturbation destructrice nous donne l’air de gros épais à travers toute l’Amérique.

 

Faut-il être un idiot profond pour comprendre le plaisir que peut procurer la crémation du bien d’autrui ? Faut-il avoir absolument moins de 50 de QI pour allumer des feux dans les rues ? Ces restants de la société ont laissé une bien belle image de Montréal, du Québec et des partisans des Canadiens, ce fatidique lundi soir. Peu importe quelle est la réalité, peu importe comment se comporte la majorité des Québécois, les délicieuses images de Maxim Landry et son fidèle destrier, l’hélicoptère TVA, vont rester en mémoire de tous ceux qui ont eu le malheur de tomber sur les bulletins de nouvelles depuis lundi soir. On se préoccupe peu que la vaste majorité des supporteurs présents au match ce soir-là, et la quasi-totalité de la population montréalaise soit restée bien sage, et désapprouve ces gestes d’une stupidité aberrante. Que doit-on faire pour faire prévaloir les droits de la majorité ? La méthode Dumont, c’est-à-dire le balancement de coups de matraques sur la gueule en style libre ? J’avoue que j’ai une certaine sympathie pour cette idée, mais ça ne ferait qu’envenimer le tout. De toute façon, quelqu’un d’autre a-t-il une idée ? On ne peut pas demander à Marois et Charest de se prononcer, car c’est un débat, et on sait bien que ces deux là ne se prononcent sur rien lorsqu’il y a un débat.

 

Montréal ne peut pas gagner la Coupe dans ces conditions, les émeutes de 1993 auraient juste l’air d’une promenade de gars chauds au parc Lafontaine, en comparaison. Alors on en est presque rendus à souhaiter que les Flyers battent le CH dans la prochaine série, pour être sûr de conserver un semblant de centre-ville après celle-ci. Parce qu’après tout, manifestement, l’important ce n’est pas l’équipe, ni la série ni la Coupe ; non, c’est d’avoir son 20 secondes de gloire morbide sur le Net.

Par
Lire les 155 articles par

Une Réponse »

  1. Je me range à 200% derrière ce point de vue virulent. Les p’tit connard qui décident de détruire le centre-ville à cause d’un match de hockey sont des parfaits imbéciles. Des animaux de la pire espèce. J’adore le hockey, j’adore aller au Centre Bell… Mais je ne me rangerai jamais du côté de cette bande de bâtards en manque d’attention.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1418 , 1