DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Le monde du corps 2 au Centre des Sciences de Montréal

Par • 22 mai 2007 à 14:53

Dans un de ces derniers textes, William Beretta faisait mention d’un documentaire présenté au Canal D appelé « Leçons d’anatomies » et animé par le Dr Gunther von Hagens. Il vous a aussi dit que ce docteur est l’instigateur des expositions Body World dont la deuxième est présentée au Centre des Sciences de Montréal jusqu’en septembre. C’est une exposition de corps humains plastinés dont on peut voir l’anatomie des muscles, des os, des nerfs, des organes, etc. Cette exposition soulève quelques questions étiques et quelques mots de coeur à son évocation, mais ça en vaut largement la curiosité et la stupéfaction !

 

J’ai étudié tout ça à l’école, j’en ai disséqué des animaux de toutes sortes, mais de toute ma vie, jamais je n’aurais imaginé que je verrais un jour ce que j’ai eu sous les yeux aujourd’hui ! C’est saisissant de voir tous ces organes et tous ces corps complets ouverts, coupés, étalés devant nos yeux. Il faut aller au-delà de la répulsion et apprécier ces outils pédagogiques inestimables! Les articulations du genou avec à côté un genou reconstruit avec des pièces métalliques. Un fémur réparé avec des broches d’acier, un coeur avec des valves mécaniques à côté d’un coeur sain. Un poumon sain, un charbonné et un poumon de fumeur tout noir. C’est frappant de réalisme!

 

Les systèmes nerveux, le système sanguin, des coupes transversales et tout ça coloré et en 3 dimensions pas dans un vulgaire livre de biologie noir et blanc. Ça m’a choqué, je l’avoue, et j’ai eu un léger mal de coeur tout au long de la visite, mais après quelques heures je peux vous dire que je ne regrette rien et, qu’au contraire, je pense que c’est le meilleur complément à ma formation que je pouvais avoir. De montrer à mon papa où étaient les reins (parce que nos parents disent toujours qu’ils ont mal aux reins sans se douter qu’ils ne sont pas où ils pensent), de voir des reins atrophiés ou hypertrophiés. Des tumeurs, des muscles, des coeurs et un système digestif complet. De quoi se demander comment les médecins font pour savoir ce qui nous fait mal sans nous découper!

 

Vers la fin de l’exposition, il y a les stages de développement du foetus de 1 semaine à 28 semaines. J’ai eu la larme à l’oeil devant tant de beauté de développement cellulaire au niveau embryonnaire. Il y a même une femme enceinte de 5 mois dont le ventre est ouvert et on voit l’enfant dans l’utérus. Ce n’est pas vulgaire, mais émouvant, un peu trop peut-être. Je ne suis pas mystique, mais je ne peux me lasser de m’émerveiller devant la complexité du corps humain. Je me suis rappelée pourquoi la science m’a interpellé très jeune, car malgré tout ce qui s’explique jusqu’au niveau des gènes, j’ai encore de la difficulté à saisir comment nous avons pu devenir cet être aussi complet et complexe!

 

Passez par dessus vos tabous et la peur que vous inspire cette exposition, vous en sortirez grandis et remercierez la nature d’être ce que vous êtes!

Par
Lire les 74 articles par

4 Réponses »

  1. Cette exposition est tout à fait dans ma palette. C’est clair que vous allez me voir la tronche là-bas d’ici peu. En passant, bon article, Amélie, tu me donnes l’eau à la bouche. 😉

  2. J’aimerais bien en jaser avec toi quand tu seras allé. N’oublie pas de nous donner ton opinion! 😛

  3. J’ai entendu parler de cette exposition… Au début je me suis dit « wouah c’est morbide, de vrais corps humains ! », mais finalement, ça l’air fascinant !

    Évidemment, pour moi c’est pas la porte à côté, mais étant donné qu’elle est là pour un bout de temps, j’essaierai d’y passer. Côté originalité, trop cool…

  4. J’y suis allé et franchement j’ai adoré.

    Je suis content qu’il y ait des gens pour casser les tabous. C’est vraiment le genre de chose que la société a besoin. Il faut aussi comprendre que ce n’est pas SEULEMENT des corps complets qui sont exposés, mais aussi des organes en santé qu’on compare à des organes malades. C’est très enrichissant. Les corps eux ont plutôt la fonction d’oeuvres d’art et ce n’est pas la même dimension. À voir absolument, selon moi.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 4684 , 2