DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Le grand départ : Se quitter sans se briser

Par • 21 décembre 2009 à 11:29

Le Grand Départ de Claude MeunierJe préfère toujours me faire ma propre idée d’un film malgré les critiques. Et dans le cas du premier essai cinématographique de Claude Meunier Le grand départ, j’ai bien fait de ne pas me fier aux plumes assassines des scribes du cinéma. Malgré quelques clichés, j’ai pris un grand plaisir à visionner ce long métrage du début jusqu’à la fin.

La toile de fond est simple; un couple marié depuis plus de vingt ans et bien ancré dans la routine vit une rupture suite au départ de monsieur vers d’autres cieux. JP Cardin, interprété avec brio par Marc Messier, décide de quitter le nid familial pour aller s’installer avec sa nouvelle flamme, Nathalie (Hélène Bourgeois-Leclerc). Une situation qui amène évidemment plein de rebondissements pour le jadis petit couple heureux. Le tout est amené avec tout l’humour qu’on connaît à Claude Meunier. Une charmante comédie dramatique qui dose bien les moments lourds et d’autres plus cocasses.

Meunier s’est bien entouré pour son premier long métrage en misant sur des valeurs sûres. Marc Messier & Guylaine Tremblay campent les personnages principaux tandis que Rémy Girard, Diane Lavallée et Hélène Bourgeois-Leclerc complètent la distribution. Dur de se tromper avec une telle brochette.

Bref, contrairement à ce qui a été dit sur ce film, je demeure convaincu qu’il vaut la peine d’être vu. Même si la réalisation n’est pas digne du plus grand long métrage d’Hollywood, il n’en reste pas moins un réussite sur plusieurs points. Les sentiments humains sont bien exploités, les personnages sont recherchés et l’histoire est bien amené. Tous les ingrédients y sont pour un bon divertissement. À votre tour de vous faire votre idée.

*** ½

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2359 , 3