DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   
Chronique femme au foyerAnimatrice radio à temps partiel, femme au foyer le reste du temps, Émilie vous invite à suivre ses aventures tous les mercredis.

Le char de fille

Par • 29 février 2012 à 9:14

L’autre jour, l’une de mes fidèles lectrices me disait : « Heille, y faut absolument que tu écrives une chronique sur les chars de fille, pis toute ce qui se ramasse dedans! ». J’ai trouvé que ce n’était pas fou comme idée. C’est vrai qu’un char de fille c’est spécial.

Premièrement, un char de fille, ça roule moins vite, qu’on se le dise. Ça a beau être le même modèle que le char de gars, la version féminine va rouler moins vite et va probablement rester pris dans un banc de neige cinq fois par hiver.

On aurait tendance à penser qu’un char de fille serait plus propre que celui d’un gars. C’est bien connu, les filles, on est à l’ordre… C’est vrai, mais pas dans notre auto.

Pour une mystérieuse raison que j’ignore, ce n’est pas difficile de créer un véritable bordel dans un char de fille. Il y a tellement d’affaires partout que si une fille se fait arrêter par la police, à voir les vêtements qui trainent partout, les bottes sur le tableau de bord et les verres de carton au sol, l’agent va peut-être penser que vous venez de faire un accident et que vous en délit de fuite.

Eh bien non! C’est un fouillis naturel. Avoir une voiture s’accompagne d’un sentiment de liberté, on se dit que l’on pourra aller où l’on veut, quand on veut… et un moment donné, on se rend compte que le gaz ça coûte cher, donc on se met à trainer du linge de rechange au cas où. Ou à un autre moment, on est trop pressée et/ou paresseuse et on laisse les chaussures de sport, le déo, la trousse de maquillage dans l’auto. C’est l’accumulation de tous ces trucs qui favorisent le bordel ambiant.

Le pire ennemi d’un char de fille? L’hiver. Oui. Parce que l’été, il fait beau, il fait chaud et c’est plus facile de se dire, je vais sortir faire le ménage de l’auto. Mais, l’hiver, qui va aller faire le ménage de son auto à -20? Sûrement pas moi! C’est là qu’on se rend que les fonds de café, ça gèle!

Mon top 2 des pires oublis dans mon char de fille :

2- Un verre de carton de boisson gazeuse paresseusement négligé pendant quelques semaines. Le Coke est capable de désintégré le carton et faire un beau dégât. Je ne vous mentirai pas en vous disant que je me suis dompté totalement, mais j’essaie.

1- Un oubli très odorant. Tous les animateurs de radio savent que le meilleur moyen de régler un mal de gorge, c’est avec du Déméocinéol, communément appelé un suppositoire. Ceux qui ne le savent pas font du déni. Bref, un jour où j’avais mal à la gorge, à la pause diner, je vais à la pharmacie chercher lesdits suppositoires. Au retour, je prends la peine de prendre seulement un suppositoire qui sent le camphre, pas question d’empester la station. On est en hiver, naïvement, je mets les suppositoires sous mon banc pour éviter de les exposer au soleil. Devinez quoi? Eh oui, je les ai oubliés. Le beau temps est revenu et ils ont fondu. Maintenant, personne ne pogne le mal de gorge dans mon auto!

Par
Lire les 52 articles par

Une Réponse »

  1. Donc, si j’ai mal à la gorge, j’ai juste à te demander un lift ??? 🙂

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3412 , 1