DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Panique chroniquePanique bouscule sa vie, provoque le chaos et observe avec le sourire ce qui en jaillira. Chronique publiée tous les dimanches.

L’amitié made in vingtaine

Par • 10 août 2008 à 0:09

Pour m’inspirer cette chronique, j’ai organisé un petit souper entre copines.

 

Mes invitées :

Bambi : Nouvellement célibataire (depuis 1 an)  suite à une relation de 10 ans, Bambi porte l’œil de biche et le regard gamine qui plait aux hommes mais moins à leur femme.

 

Boune : En couple, issue d’une famille traditionnelle, Boune est la petite fille parfaite devenue petite femme parfaite.

 


 

Bambi – Hummm, ça l’air bonnn! (sautant sur sa chaise)

Boune – Panique c’est une vraie châtelaiiiiiiiiiine! (dit avec une intonation qui laissait vraiment présager un compliment)

Panique – Bon les filles, on n’est pas ici pour parler de ma tarte aux tomates. Je veux savoir, pour vous, les nouvelles amitiés, ça se passe comment à la mi-vingtaine?

Bambi – Mmmmmm! (tout ce qui sort comme son de sa bouche pleine fermée en sourire au centre de feux joues gourmandes)

Boune – Des nouvelles amitiés? Tu n’y penses pas! Avec Jules à l’appartement qui tourne en rond quand je suis à l’extérieur, et vous deux que je vois le plus souvent possible, pourquoi je me chercherais des amis?

Panique – Pas chercher! Pas besoin de chercher des souliers pour trouver. Sans vouloir, on rencontre LA paire et on découvre un nouveau besoin qu’on ne connaissait pas, une partie de soi qui mérite d’être satisfaite… Un coup de cœur irrésistible…

Boune – On parle toujours d’amitié là?

Bambi – Non! Montre-moi tes nouvelles chaussures!

Panique – Merde les filles! J’ai cuisiné en échange d’une discussion sur un sujet ciblé. Vous faites chier là! Vous n’avez pas de nouveaux amis?

Bambi – Oui, mais ils veulent pas que j’en parle because leur femme! Bouche cousue! (mime de se zipper la bouche, ça tombe bien, elle parlait la bouche pleine)

Boune – Une nouvelle collègue de travail. On lunch ensemble et on bitche les autres. C’est pas une super copine là, on se voit pas en dehors du boulot, mais c’est plus qu’une collègue. Pour les mecs, on oublie ça, Jules est trop jaloux et je suis bien trop chiante pour finir ça en douce avec un ex et le garder comme ami!

Bambi – Ah oui hein! Les paires de claques, c’est rarement compatible avec « on se fait une bouffe et on déjeune! PIF PAF POUF!» (elle tousse de la pâte feuilleté partout sur la nappe tellement elle se trouve drôle)

Boune – pfff (Regard semi fâché semi « merde-tu-salis-la-nappe-de-la-châtelaine »)

Panique – Je suis tellement pas satisfaite de votre point de vue. C’est comme pas… profond. Je vous raconte. Moi j’ai des amis gars, mais je finis par coucher avec, et là, ça devient soit des aventures qu’on oublie au détour d’un week-end trop occupé, ou des prospects contre lesquels je me brise le cœur et ça se termine dans les larmes et le déchirage virtuel de coordonnées. Je n’ai pas de nouveaux amis qui durent longtemps. Ça me rend perplexe.

Bambi – Ouin pis? Tu nous a nous, les vieilles copines. C’est assez non? (regard de biche irrésistible et battements de cils pour le même prix)

Boune – Ça prend du temps cultiver les bonnes amitiés. Moi je suis satisfaite avec vous deux. (croise les bras comme une religieuse moraliste)

Panique – Ah les filles ce que vous pouvez êtes chiantes! Je ne dis pas que vous ne me comblez pas! On est en train de se farcir une petite crise de jalousie version amitié féminine? C’est pas sérieux!

Bambi – Bien non Panique! Capote pas! PANIQUE PAS (gros rire gras en monologue) Moi aussi je couche avec mes amis de gars.  C’est d’ailleurs la seule raison pour se faire des nouveaux amis. On est dans une ère d’amis pratiques.  Des amitiés fast-food qui doivent être utiles. Les gars t’offrent du sexe et les filles du réconfort. Quand ça use, tu vas voir ailleurs : Meilleur sexe ou réconfort plus senti. C’est quoi le but de perdre son temps avec quelqu’un de tiède qui n’est pas là pour toi quand ça feel pas ou qui te sexe pas comme tu le veux à la fréquence que tu veux avec les sentiments que tu veux?

Boune – Mais les filles, j’ai pas trop compris, pourquoi vous couchez avec vos amis? Trouvez vous des amants pour ça!

Bambi – Tsss! (Regards incrédules vers Boune)

Panique – Boune, Bambi et moi avons peut-être un intérêt envers le sexe extra conjugal – Dieu nous en pardonne (signe de la croix) –  reste qu’on ne couche pas avec le premier écoeurant venu. Un bon gars, ça reste un bon gars, alors on le veut comme ami pour apprendre à le connaître. Le garder près de soi. Et s’il reste un bon gars et une promesse de bon sexe, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable?

Boune – Mais si tu ne couchais pas avec, ça resterait un ami plus longtemps non? (lueur de génie dans l’œil et regard dans le vide digne d’un philosophe de centre-sud)

Bambi – (toussote quelques gorgées de vin sur la nappe et autres sans mettre sa main devant sa bouche, avec des bruits de gorge) Mais ça serait quoi le but?

Panique – (s’essuie le décolleté où Bambi a gentiment craché son vin) Et si on sortait danser pour se faire des nouveaux « amis » après souper? (coup de coude à Bambi)

Boune – (Regard désapprobateur que Bambi et moi tentons d’éviter)

Bambi – Ah ouais! Pourquoi pas! T’aurais pas des condoms à me prêter au cas?

 

Autres récits et anecdotes à chaque dimanche. D’ici là, je vous invite à lire mon blogue : http://panique.wordpress.com/

Par
Lire les 27 articles par

3 Réponses »

  1. Est-ce que ce souper a eu lieu pour vrai ? Ou ce n’est que ton point de vue dilué dans trois personnalités ?

    Dans les deux cas, ça me donne le goût de tenter l’expérience en version «gars» !

  2. Je suis d’accord avec l’idée du souper. J’imagine déjà Richard Martineau se délecter les babines à l’avance d’un souper entre gars.

  3. @Pierre-Luc: Je ne vends pas mes secrets. Mais j’ai hâte de lire ta version masculine!

    @Mathieu: Ahahah! Bien à vous d’essayer!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2782 , 1