DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

La patère rose – Waikiki

Par • 30 novembre 2010 à 12:44

Au cours de l’été 2010, Le groupe La patère rose nous a offert un mini album de quatre pièces. Un «EP», comme disent les gens qui travaillent dans un magasin de disques. Ça s’appelle Waikiki – nom d’un quartier hawaïen à Honolulu – et c’est très à propos puisqu’on s’en donne à cœur joie dans le ukulélé. D’une durée d’un peu moins de 15 minutes, cette galette se savoure plutôt comme un petit biscuit avant le dodo. C’est pop, c’est doux, c’est du bonbon, c’est un murmure.

Waikiki compte trois nouvelles chansons en excluant Décapote, la quatrième piste, qui est une version country beach d’une pièce du premier album de la formation paru au début de l’année 2009. À ce titre, en comparant les deux projets, on note un léger changement de cap. Sur Waikiki, la voix de la chanteuse Fanny Bloom est plus posée, moins étouffée dans l’effet, plus portée vers la mélodie. Le groove est moins présent au profit d’arrangements plus scindés (alternance entre des rythmes saccadés et fluides),  et une ambiance plus feutrée. Par ailleurs, le groupe a annoncé sur son site officiel que Waikiki mettait la table, en quelque sorte, pour annoncer les couleurs prochain album long. Un «LP», comme diraient nos amis les disquaires. Ça promet!

****

Par
Lire les 382 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2019 , 3