DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique femme au foyerAnimatrice radio à temps partiel, femme au foyer le reste du temps, Émilie vous invite à suivre ses aventures tous les mercredis.

La cuisine

Par • 8 février 2012 à 9:36

En tant que femme au foyer qui se respecte, j’essaie le plus possible de faire à manger. Et de bien faire à manger même. Ce n’est pas toujours une réussite, mais l’important c’est d’essayer comme on dit.

L’autre jour, ma collègue parlait dans son émission que lorsqu’on écoute une émission de cuisine, ça donne faim.

Moi, ça ne fait pas juste me donner faim. Ça me donne le goût de devenir une « masterchef ». Je ne possède vraiment aucune technique de cuisine compliquée, mais lorsque je les regarde cuisiner, ça me donne le goût de faire des répliques de leurs recettes.

Le problème, c’est que je n’ai pas les mêmes capacités culinaires qu’eux ni le même budget. Bien sûr dans ces émissions de cuisine, le garde-manger est ouvert et ils peuvent choisir ce qu’ils veulent, sans vraiment se soucier du prix. Tant qu’à mes capacités, elles sont limitées. Je ne suis pas capable de reproduire totalement ce qui est fait à la télé. Mais ce qui est bien là-dedans, c’est l’envie d’utiliser mes chaudrons!

C’est si facile d’acheter du surgelé, du déjà fait ou d’aller au resto. Mais, ça ne bat pas la fierté de réussir un plat, qui est santé en plus! Ça ne gâche rien! En plus, la cuisine, c’est rassembleur. Rien ne vaut une jasette au tour du comptoir, en coupant des légumes!

Ce n’était pas l’une de mes résolutions officielles du nouvel an (résolutions que je tiens toujours pour votre information), mais je crois que de cuisiner le plus souvent possible en essayant aussi de penser à en garder pour les lunchs.

Ah… je devrais aussi ajouter, ne pas oublier les lunchs dans le frigo… Ouais, c’est ce qui arrive quand on n’est pas habitué de s’en faire. On oublie le Tupperware dans le frigo et là, on est obligé d’aller au Mcdo. C’est un cercle vicieux!

Par
Lire les 53 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1257 , 1