DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
1 an en AllemagnePartir un an pour voyager, pour travailler, pour vivre à travers une autre culture. Partir un an à Freiburg en Allemagne pour découvrir, savourer et revenir...

La bière en Allemagne : parlons-en!

Par • 29 mars 2011 à 10:08

S’il y a bien une chose pour laquelle l’Allemagne est reconnue, c’est bien la bière. Il faut dire qu’ici, la bière a une longue tradition de brassage qui remonte à des temps immémoriaux. La bière est aux Allemands ce que le vin est aux Français. Pas étonnant qu’ils occupent le troisième rang des plus grands consommateurs de bière par habitant avec une moyenne de 125 litres par année, tout juste derrière la République tchèque et l’Irlande. Puis comment passer à côté de l’Oktoberfest, cette fête de la bière qui chaque année, attire des millions de visiteurs sous les tentes de Munich en Bavière.

Dès le Moyen-âge, les peuples germaniques brassaient déjà leur propre bière, ou du moins un liquide qui s’y apparentait selon l’expertise des habitants. C’est à partir de 1516 que la fameuse loi de pureté allemande, la Reinheitsgebot, fut instaurée par le duc Guillaume IV de Bavière afin d’éradiquer les brassins médiocres. Cette loi stipule que seuls trois ingrédients (l’eau, l’orge maltée et le houblon) devaient être utilisés pour brasser la bière. La levure n’y figure pas, car à cette époque, on ignorait l’existence des bactéries. Encore aujourd’hui, la grande majorité des bières sont toujours brassées selon cette règle de l’art puisque la mention Reinheitsgebot demeure un gage de qualité.

Chaque région a sa spécialité : Pilsner, Hefe-Weizen, Helles, Kölsch, Altbier, Schwarzbier, Bock, Doppelbock… et j’en passe. Les saisons jouent également un rôle important. Alors que pendant les chaudes journées d’été les gens préfèrent boire une bonne Pilsner désaltérante ou encore une Hefe-Weizen, on préfère une bière au goût plus malté et alcoolisé de type Maibock à l’arrivée du printemps. Pour conclure, je dirais qu’ici la bière n’est pas brassée avec excentricité, mais plutôt avec justesse. On préfère de loin le respect de la tradition à l’innovation.

Prost!

(…)

Vous pouvez suivre le périple de Mathieu en Allemagne et lire d’autres anecdotes sur son blogue personnel : http://mathieufrechette.com/blog/

Par
Lire les 17 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3107 , 2