DimancheMatin.com | Et si la semaine commençait autrement en 2020? :-o   
ÉditorialPuisqu'il y a des choses qui doivent être dites, aussi bien les dire avec une verve franche et directe. Des sujets chauds, traités vivement sans trop de fioritures.

Irrité ! L’ai-je mérité ?

Par • 15 mai 2008 à 0:00

Comme il fait beau et que c’est ma première chronique en relève à sieur Habel pour cette nouvelle saison, j’ai décidé d’y aller avec de petits irritants.  Rien qui ne va révolutionner le monde mais des petites choses dont je me passerais bien.

 

Tout d’abord, simplement le trajet que je dois faire pour me rendre à l’ouvrage est parsemé d’irritants.  Le premier étant les passeux de journaux qui vous enfoncent presque leurs publications gratuites au fond de la gorge à l’entrée du métro.  Mettez donc un présentoir et les gens qui veulent le journal le prendront eux-mêmes!  Ensuite, je dois me frayer un chemin à travers le magasin La Baie pour me rendre au boulot.  Dans cette jungle de superficialité, de maquillage et de parfums de toutes sortes, me voilà à nouveau assailli par ces représentants qui veulent tous vous asperger de leurs fragrances.  Juste de passer quelques minutes dans le magasin et je sens le parfum de la tête aux pieds.  Pas besoin de me recouvrir le cou et les avant-bras en plus!

 

Une fois arrivé au bureau; d’autres irritant surgissent!  Je ne comprends pas pourquoi lorsque je réponds au téléphone, les gens attendent que je leur soutire les mots de la bouche.

 

-Bonjour, dis-je.

-Bonjour, de répondre la personne au bout du fil.

 

Et un blanc s’installe.  Et ensuite??  Il me semble que c’est à la personne qui appelle de prendre en charge la conversation, pas à moi de deviner!

 

Et il y a les collègues de travail!  Ahhh… Ces chers collègues.  Vous savez, ceux qui s’obstinent à vous parler alors que vous êtes déjà au téléphone ou qui vous font des signes pour que vous interrompiez votre conversation.  Puis il y a ces gens avec qui vous pourriez régler un dossier en trente secondes mais qui s’expriment tellement mal que vous finissez par passer 15 minutes au téléphone avec eux.  L’art de bien s’exprimer n’est malheureusement pas donné à tous…

 

Sur ce, je vais terminer mon article parce que quelqu’un lit par-dessus mon épaule et pour un journaliste ou un écrivain, il n’y a rien de plus irritant que quelqu’un qui lit par-dessus son épaule…

Par
Lire les 241 articles par

Une Réponse »

  1. Ah oui, regarde, il y a une faute là, ah cette tournure de phrase est pas bonne… Ahaha bien non je blague! Merci de me faire rire Dom! 😛 Bon texte!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1053 , 1