DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Ingrid St-Pierre – Une luciole sur le high

Par • 8 septembre 2012 à 9:13

Ingrid St-Pierre, un mélange d’humour et d’humeur est présentement en spectacle partout à travers le province. Incursion dans le monde d’une artiste complètement éclatée.

Passionnée de musique depuis qu’elle est toute petite, Ingrid St-Pierre composait déjà des pièces au piano à 17 ans. « J’aime toucher à tout. Je me raconte à travers mes chansons. » D’ailleurs, ses pièces, souvent autobiographiques sont très inspirées de ce que la chanteuse a vécu ou de ce qu’elle observe chez les gens. Avec sa voix qui ressemble un peu à Cœur de Pirate, Ingrid St-Pierre amène les auditeurs dans un univers éclaté sur des mélodies accrocheuses et sans prétention. « J’aime bien créer des personnages. Je m’amuse en écrivant. »

Avec des chansons comme « Pâtes au basilic » et « Une luciole sur le high », il est difficile de ne pas se laisser charmer par le côté déjanté d’Ingrid St-Pierre. La jeune chanteuse aime raconter toutes sortes d’histoires à travers ses chansons et le fait de se produire dans de petites salles comme la Maison de la Culture lui permet d’ajouter sa touche de folie. « J’aime échanger avec les gens. Avec cette tournée du ROSEQ, je peux me permettre de jaser avec le public, de raconter des anecdotes. C’est déjà flatteur que les gens prennent le temps de venir me voir. Je veux qu’ils se rappellent de mon spectacle. »

Projets à venir

Le premier album d’Ingrid St-Pierre « Ma petite mam’zelle de chemin » est sorti depuis à peine un an que la chanteuse en prépare déjà un deuxième. « Je vais travailler dessus au courant de l’été. J’y ai même inclus certaines compositions instrumentales. J’ai un attrait pour la musique de film. Ça pourrait être dans mes projets futurs. »

L’auteure-compositrice-interprète est présentement en tournée à travers le Québec. Pour plus d’informations, il suffit de se rendre sur son site web au www.ingridstpierre.com

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2954 , 1