DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique Habits du dimancheLes écrits restent, les habits du dimanche s'envolent. Des mots du passé qui résonnent aujourd'hui.

Il a neigé, il neige et il neigera…

Par • 9 décembre 2007 à 0:00

Les tempêtes hivernales de cette semaine, un peu partout à travers le Québec, m’ont replongé dans des souvenirs enneigés. Des blancs de mémoires, dis-je. Si nos pieds laissent des traces dans la neige, cette dernière laisse aussi des traces dans nos cerveaux gélatineux (ouache!).

En bas âge, la neige est souvent synonyme de congé scolaire. À cause d’une fermeture due au mauvais temps ou à cause des congés habituels des fêtes, le Père-Noël nous donne congé. C’est Santa Classe! Et on en profite pour jouer dehors,  à creuser des forts dans les montagnes, à se lancer des mottes, à construire un bonhomme qui était bien plus beau dans notre imagination.

À l’adolescence, la neige garde son charme. Pour certains, c’est l’initiation à la planche, pour d’autres au ski. Et pour les éternels randonneurs qui préfèrent voir défiler le paysage (comme moi), il y a la raquette. Il n’y a rien de mieux que d’ouvrir un sentier à pas d’ours, en écoutant la neige craquer sous la babiche habilement tressée. L’hiver c’est froid, mais c’est aussi paisible. On dirait que le stress est enfoui sous la neige, à la même place que les mégots de cigarettes accumulés en bordure des routes.

Puis à l’âge adulte, les discours divergent.

– Câlisse de tabarnak! Mon char est jammé dans l’parking! J’pas capable de le starter à matin, y’a fait trop frette c’te nuite! Maudite marde blanche, la rue est pas déblayée, j’pourrai pas arriver avant midi à l’ouvrage à cause du traffic!

Mais dans l’écho des sacres (tabarnak… nak… nak…), il y a toujours cette magie qui réside, celle qui fait que chaque jour de décembre nous rapproche de Noël. Des cadeaux plein les sacs (nak… nak…), nous nous rendons, le sourire aux lèvres, pour revoir nos proches pour qui nous nous sommes vidés les poches. Sur le dos l’anorak (nak… nak…), nous bravons les flocons pour entendre les rigodons.

Il a neigé, il neige et il neigera. Dans ma tête comme sur la terre. C’est le froid qui nous fait apprécier la chaleur (et l’inverse). Profitons-en pendant que ça passe.

Par
Lire les 382 articles par

Une Réponse »

  1. Moi la neige ça me fait penser à Ciné-Cadeau et à la Guerre des tuques! Mais cette année, la neige me rapelle aussi que je n’ai pas de vacances et que je travaille tous les jours entre Noël et le jour de l’an. C’est ça être un ancien de la compagnie, c’est comme ça qu’on nous remercie !(nak,nak,nak….) Bon hiver!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2699 , 1