DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Hulk: À consommer en conserve, avec réserves (2008)

Par • 12 juin 2008 à 17:44

Le docteur Bruce Banner cache un étonnant secret. Lorsque son coeur bat trop vite, il se transforme en un géant vert, Hulk. Il se terre depuis un certain moment afin de tenter de trouver un remède à cette transformation qui fait de lui un monstre dévastateur. Pour l’amour de la belle Betty qu’il veut retrouver, il tentera de récupérer les informations scientifiques sur sa mutation afin de les remettre à un scientifique qui se croit capable de le sauver. Malheureusement, il sera poursuivi par les militaires et par une créature encore plus abominable que lui, née de ses propres pouvoirs.

 

La séquence d’ouverture du film est à mon sens excellente. Pour quelqu’un comme moi qui ne connaît à peu près rien de l’histoire derrière Hulk, ces premières images lors du générique nous donnent un aperçu compréhensible des événements qui ont menés à l’histoire du présent film.

 

Pour ce qui est de mon avis général, il s’agit d’un bon divertissement mais sans plus. Les scènes de course à travers la ville ne sont pas à la cheville de la scène d’ouverture du film Casino Royale et les batailles interminables nous font croire que Hulk est au bout de ses forces. Notons de plus que Liv Tyler, qui incarne Betty, a beaucoup changé physiquement mais qu’encore une fois, elle jouait un rôle accessoire.

 

Par contre, j’ai trouvé quelques scènes réussies avec Hulk et Betty dont celle dans les rochers qui était réaliste mais, à d’autres moments, Hulk ne semblait pas mesurer plus de six pieds. Il est certain qu’avec une actrice comme Liv Tyler qui fait elle-même près de six pieds, ça ne fait pas beaucoup d’impression de grandeur! Une autre scène mémorable amène une réplique savoureuse lorsque Betty et Bruce passent aux choses sérieuses et que Bruce s’exclame: « I can’t get too excited ». Je vous rappelle ici que lorsque son coeur bat trop vite, il se transforme!

 

Finalement, deux caméos qui m’ont fait sourire dont Lou Ferrigo qui a incarné Hulk dans la série télévisée et un deuxième que je vous laisse découvrir à la toute fin du film. Ce dernier caméo ouvre des portes pour le cinéma de l’été prochain! Bon visionnement!

 

***

Par
Lire les 74 articles par

2 Réponses »

  1. Bon texte, Amélie, qui m’ouvre une porte ! Suis-je un fan trop enthousiaste d’Edward Norton ? En tous cas, je suis déçu que tu n’aies pas dit un mot sur sa performance. Il est intense et humanise vraiment ce géant vert, entreprise où avait lamentablement échoué Eric Bana dans ‘The Hulk’. Quoique ‘The Incredible Hulk’ ne soit pas tout à fait un chef-d’oeuvre, j’y ai pris beaucoup de plaisir !

  2. Merci Richard! Je suis une fan moyenne du travail de Norton en général. Disons que cette performance n’a pas fait ni monter ni descendre cette moyenne. Peut-être suis-je un peu trop critique mais je n’ai pas trouvé aucun personnage qui avait une prestation plus significative que les autres!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1413 , 3