DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Hanté par ses ex : divertissant mais convenu

Par • 28 avril 2009 à 11:13

Alors qu’il assiste au mariage de son frère, Connor (Matthew McConaughey, convaincant) voit des fantômes. Ces fantômes, un de ses oncles et trois de ses anciennes copines, lui font alors revivre son passé. Ainsi, Connor, homme aussi antipathique que sensible, revoit des moments précis de son passé et revit, comme s’il y était, ses premiers amours. Ces visions lui feront voir les choses autrement, mais surtout, lui feront comprendre les subtilités de l’amour.

Pour ce film, le réalisateur Mark Waters ne s’est vraisemblablement pas trop cassé la tête. Sur le plan de l’histoire, le film reprend pratiquement les mêmes bases que Et si c’était vrai, réalisé par Waters en 2005, où un homme (Mark Ruffalo) tombait en amour avec l’esprit d’une femme dans le coma (Reese Witherspoon). Waters était donc en terrain des plus connus.

Il n’en demeure pas moins que pendant Hanté par ses ex, on se surprend souvent à sourire. Malgré la légèreté de l’humour et une histoire qu’on pourrait croire réchauffée, la recette, connue et maintes fois servie, fonctionne. Par contre, cette comédie romantique ne se restreint pas à nous montrer des corps qui arrivent à passer à travers les murs et à disparaître pour réapparaître comme bon leur semble. Comique, allumé, le film démontre clairement qu’autour d’un concept déjà visité, il peut y avoir de la chair autour de l’os.

Il vaut bien la peine de le dire : Hanté par ses ex est un « film de filles ». Cependant, même si on peut facilement lui accoler pareille étiquette, le film surprend tout de même grâce à une fraîcheur, une efficacité et un jeu des comédiens qui étonne. D’une part, les péripéties vécues par Connor, le personnage principal, incarné de façon peu banale par un Matthew McConaughey à la belle gueule, se révèlent très efficaces. Connor se retrouve en effet, à l’occasion, dans des situations assez cocasses et on ne se lasse aucunement à le voir aller.

D’autre part, l’interprétation des acteurs, dont Jennifer Garner, en belle fille qui n’arrive pas à comprendre son homme, a sans doute quelque chose de charmant. Michael Douglas, aussi, même s’il n’apparaît pas souvent, est génial dans son rôle d’oncle prétentieux pensant s’y connaître dans les façons d’appréhender les femmes. Certaines de ses répliques, aussi directes que rigolotes, valent le détour, rappelant du coup que jouer la bonne comédie vaut parfois mieux qu’interpréter le mauvais drame.

Hanté par ses ex est un de ces films à la fois légers et charmants qui permettent aux acteurs de talent, comme McConaughey et Douglas, de s’éclater. On ne pourrait affirmer, toutefois, que Hanté par ses ex est un excellent film. Car l’excellence, faut-il le répéter, invente, innove, impressionne. Dans ce cas-ci, on est passablement passé à côté sur ce point. Malgré tout, même si le film de Mark Waters n’a pas tout le charme d’un chef-d’œuvre, il vaut amplement la peine de le voir, ne serait-ce que pour les quelques sourires qu’il provoque et le bon temps passé qui en résulte.

Note :  ***

Par
Lire les 37 articles par

3 Réponses »

  1. Héhéhé, je me demandais qui serait le chanceux à aller se taper ça!! Considère ça comme ton initiation XD

  2. Ben c’est moi, le chanceux. On peut dire que l’initiation était pas trop « heavy »…

  3. Attends ben, la prochaine fois on t’enverra voir de la danse expérimentale héhéhé

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2490 , 1