DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Fixer le plafond, la musique dans le tapis

Par • 2 octobre 2009 à 1:31

Télécharger de la musique, très peu pour moi. Ce nouveau moyen de se procurer des disques est terriblement efficace, je le reconnais, mais il y manque une partie importante de l’essence du produit culturel. Je parle de la fameuse pochette: ce divin carnet que je m’auto-discipline à feuilleter scrupuleusement – et avec un grand plaisir – à chaque fois que je me procure un nouvel opus. Je m’installe sur mon lit, prêt à fixer le plafond, la musique dans le tapis.

Des pochettes, j’en ai lu, j’en ai chanté, j’en ai épluché, j’en ai relu et j’en ai déchanté…

Je me souviens de la pochette de Jagged Little Pill d’Alanis Morissette. Un carnet ultra-ciré qui sentait l’impression fraîche. Je me souviens m’être râpé la gorge à force d’apprendre les paroles de « You Oughta Know ». Je me souviens de la pochette du premier album d’Aqua. J’aurais pu en faire un poster tellement je capotais sur la chanteuse. Je me souviens de la pochette de Ten, le premier album de Pearl Jam qui, dans son cas, représentait justement un poster lorsqu’on la dépliait. Je me souviens du finger de Kurt Cobain dans Nevermind, du rouge à lèvres de Shania Twain dans The Woman In Me, de la mine timide de Jewel sur le cover de Pieces of you

Et vous, quels sont les souvenirs que vous trimballez en lien avec les pochettes de disque? Est-ce que vous vous empêchez aussi d’acheter de la musique en ligne pour ne pas vous priver du côté tactile d’un CD? Pendant que vous réfléchissez à tout ça, je vous laisse sur un clip d’Aqua, mais c’est juste pour la chanteuse, encore une fois, je vous jure…

Par
Lire les 382 articles par

Une Réponse »

  1. Aaaah Aqua, le premier album que je me suis procuré. Il faut dire que moi aussi je télécharge très peu la musique. C’est bien plus le fun d’acheter les albums, d’en faire la collection, d’avoir sa petite bibliothèque personnelle de disques à la maison. C’est vrai que c’est tellement cool à feuilleter, une pochette de disque. Dans le premier album de Tricot Machine, il y a même une partition de musique caché dans le boitier du cd. 🙂

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2263 , 3