DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Entrevue avec Stéphane Poirier

Par • 7 juillet 2008 à 13:46

Depuis sa sortie de l’École nationale de l’Humour en 2003, Stéphane Poirier accumule les apparitions dans les galas, dans les bars et même à la télé. Cette année, il a animé les « Mercredis Juste Pour Rire » avec aplomb. Entretien avec un animateur infatigable.

WILLIAM BERETTA — Est-ce que tu peux nous décrire un peu ton style d’humour.

STÉPHANE POIRIER — On dit que j’ai un style d’humour très brésilien… Sans farce, je déteste décrire mon style d’humour. C’est un peu américain, de l’humour d’observation, une ligne un punch, grand public, humour du quotidien, énergique… C’est à peu près ça.

W.B. — Au niveau de l’énergie sur une scène, quel animal se rapproche le plus de toi ?

S.P. — Je me fais penser à mon chien (un carlin). Il est énergique, un peu stupide, mais tellement adorable.  Par contre, je ne souviens pas d’avoir déjà uriné sur une scène pour délimiter mon territoire…

W.B. — Est-ce que tu aimerais passer une journée dans la peau de ton chien ? Que ferais-tu ?

S.P. — Si je pouvais passer une journée dans sa peau, probablement que j’en profiterais pour mordre son maître…

W.B. — Peux-tu nous parler de ton expérience personnelle à la barre des « Mercredis Juste Pour Rire ». À quoi doit-on s’attendre des spectacles « Meilleurs des Mercredis JPR » ?

S.P. — Les « Mercredis Juste Pour Rire » ont été un cadeau du ciel. J’adore animer ces soirées. C’est un pur délice ! J’imagine qu’on pourra s’attendre à la même chose lors des « Meilleurs des Mercredis JPR » : de la folie, de l’énergie, des invités incroyables (2 invités différents à chaque soir) et des sketches un peu « broche à foin » (les habitués des Mercredis savent de quoi je parle).

W.B. — Peux-tu nous expliquer ce qu’est un callback ? Est-ce que tu aimes en intégrer dans tes numéros, ou tu adores le faire ?

S.P. — Le principe du « callback » est simple : il s’agit de faire référence à un gag qu’on a fait un peu plus tôt dans le numéro. C’est quelque chose que j’adore faire. C’est très brésilien comme style d’humour… Tu vois, ça, c’était un callback !

W.B. — Est-ce que tu crois que ton rire peut accoter celui de Peter Macleod dans la catégorie « Rire contagieux » ?

S.P. — J’ai le plaisir de vous annoncer que mon rire n’est plus contagieux. Après plusieurs traitements, il est enfin guéri ! Par contre, celui de Peter n’a pas eu la même chance. Il est très contagieux et il paraît qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Pauvre rire de Peter…

W.B. — Si tu veux bien, on va procéder comme certaines de tes entrevues aux « Mercredis Juste Pour Rire ». Je vais piger des questions au hasard et je te les pose. Première question : si tu étais ta propre rate, qu’est-ce que tu dirais à propos de Stéphane Poirier ?

S.P. — Je dirais probablement quelque chose dans le genre : « Tu t’occupes plus de la rate des autres que de moi, maudit sans cœur ! ». Et probablement que mon cœur rétorquerait : « De quoi tu parles, maudite rate stupide ?! Je suis ici ! ».

W.B. — Est-ce que tu prends soin de ton corps ?

S.P. — Si je prends soin de mon corps ?  Tu parles d’une question indiscrète ! Ce que je fais lorsque je suis seul à la maison ne te regarde pas !!!

W.B. — C’est le hasard qui décide ! On enchaîne : penses-tu que le Colonel Moutarde était vraiment un colonel ?

S.P. — Je ne sais pas si c’était un vrai colonel, mais peu importe puisque de toute façon, dans la vie, tu ne peux avoir de la crédibilité quand tu as le nom d’un condiment. C’est comme si un humoriste portait le nom d’un arbre… Oups !

W.B. — En terminant, roche, papier ou ciseaux ?

S.P. — Allumette… Je suis un rebelle !

Le Meilleur des Mercredis Juste Pour Rire

10-11-16 juillet 2008 à 21h00

13 juillet à 22h30

Studio Juste Pour Rire

www.stephanepoirier.ca

Par
Lire les 99 articles par

2 Réponses »

  1. Bon travail William!
    J’aime bien ces entrevues et surtout j’aime découvrir les humoristes avant qu’ils deviennent vraiment trop « big » ! Tu vas sûrement pouvoir dire un jour que tu as interviewé celui qui sera le prochain LJH ou Martin Matte. Ces jeunes sont vraiment prometteurs!

  2. On l’espère, davantage pour ces humoristes que pour moi.
    Merci pour tes bons commentaires.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2496 , 1