DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique 11 questionsPourquoi poser 10 questions lorsqu'on peut en poser 11? Série d'entrevues colorées exclusives à DimancheMatin.com.

Entrevue avec le groupe André

Par • 25 septembre 2007 à 0:00

Ils sont souvent comparés aux Trois Accords, mais il ne sont pas les Trois Accords. Ils ne sont pas asiatiques, mais ils ont gagné le coeur du public grâce à Yolande Wong. Aucun membre du groupe ne s’appelle André, et pourtant, le groupe lui-même s’appelle André.

01. D’entrée de jeu, pouvez-vous expliquer le titre de votre album « Les derniers modèles de la mode masculine » ?

C’est une citation issue d’une mauvaise traduction d’un film western qui figure sur l’album.

02. On vous compare parfois aux Trois Accords à cause de l’absurde dans vos chansons, sur un fond musical très mélodique. Que pensez-vous de cette comparaison ?

Je pense qu’on nous a comparé à tort et à raison. Ayant « Yolande Wong » pour premier extrait, on s’attendait à ce que ce soit le cas. Par contre, si les gens écoutent l’album au complet, le reste du matériel est assez distinct. Pour le moment, on accepte toujours cette comparaison, mais si celle-ci perdure suite à la sortie du prochain disque, on risque d’être un peu déçus.

03. Lorsqu’est venu le temps de choisir le nom de votre groupe, avez-vous d’abord hésité entre Gilles, Fabrice et Bernard ?

Non, André est vraiment le summum du nom propre mondial.

04. Dans vos vidéos, il y a toujours un volet chorégraphique. Avez-vous une carte de fidélité dans une compagnie de chorégraphies qui vous promet la cinquième gratuitement ?

Non, d’ailleurs nous sommes allés dans une autre direction pour le clip illustrant la chanson « L’Amour en 2 couleurs process ».

05. Imaginez-vous que cette phrase est une question et répondez-y…

C’est sûr qu’on aurait aimé ça travailler avec Paul McCartney, mais que veux-tu, on était trop occupés.

06. Deux ans après le lancement du premier album, quels sont les projets pour André ?

Le nouvel album doit être enregistré en décembre pour paraître au printemps 2008.

07. Lorsqu’on vous croise sur la rue, on vous dit quoi ?

Rien, bonjour ou c’est pas mal bon ce que vous faites les gars.

08. Dans une entrevue, vous avez déjà qualifié votre musique comme étant du « Rock n’ Drôle ». Est-ce que vous comptez effectivement continuer d’exploiter le filon de l’humour pour votre prochain album ?

Premièrement, c’est pas nous qui avons qualifié notre musique de telle manière, mais plutôt la journaliste à qui on a accordé l’entrevue. Pour ce qui est de l’humour sur le prochain disque, c’est pas vraiment dans les plans. Depuis le début, on essaie de présenter des images poétiques originales qui font sourire par leur angle inexploité, plus que rire.

09. Qu’est-ce qui vous encourage le plus sur la scène musicale québécoise ?

Le renouveau. Il y a de plus en plus de nouveaux artistes qui figurent sur les palmarès des médias mainstream. De plus beaucoup d’entre eux présentent des musiques inédites sur la scène québécoise.

10. Et qu’est-ce qui vous décourage le plus sur cette même scène ?

Les clans. Des fois y’a du monde qui parlent pas à d’autres parce qu’ils ne sont pas dans la même gang. Étonnement, ce sont rarement les plus connus qui agissent de telle façon.

11. Finalement, est-ce que Yolande Wong est allé à votre mariage ?

Non, mais on l’a vue au mariage de quelqu’un d’autre.

Par
Lire les 382 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2988 , 1