DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
ÉditorialPuisqu'il y a des choses qui doivent être dites, aussi bien les dire avec une verve franche et directe. Des sujets chauds, traités vivement sans trop de fioritures.

En version originale svp!

Par • 27 février 2010 à 12:20

Je suis francophone.  Je suis né a Québec et j’aime ma langue.  Je l’utilise tous les jours et j’en suis fier.  J’apprécie les complexités de cette belle langue et toutes ses subtilités.  Bref, j’espère pouvoir la parler et l’écrire encore longtemps.  Toutefois, lorsque je regarde  une émission de télévision ou un film, j’aime bien l’écouter dans sa langue d’origine.  Ce qui me vaut souvent des reproches.  Pour vous prouvez que ce ne sont pas des caprices, je me suis amusé à soulever certaines traductions que j’ai entendu récemment.

Note de la rédaction:  Le terme « traduction officielle » signifie la traduction utilisée dans le film ou l’émission.

Tiré de Seinfeld:

Jerry: It smells like a cheap hooker in here.

Traduction littérale: Ça sent la prostituée de bas de classe ici.

Traduction officielle: Ça sent la vieille momie égyptiene.

Tiré de Grey’s Anatomy:

George: We’re not in Kansas anymore!

Traduction littérale: On est plus au Kansas (Faisant référence au lieu où ils ont fait leurs études)

Traduction officielle: On ne rigole plus!

Tiré de Grey’s Anatomy

Preston: Be sure you don’t (Faisant référence à une artère qu’il ne doit pas couper)

Traduction littérale: Assure toi de ne pas le faire!

Traduction officielle: Fais du mieux que tu peux.

Tiré de Grey’s anatomy

Evil Spawn

Traduction littérale: Progéniture du mal

Traduction offcielle: Zombie

Tiré de Scrubs

Kim: Look at these hippo feet!

Traduction littérale: Regarde ces pieds d’hippopotame

Traduction officielle: Regarde comme mes pieds sont larges.

Tiré de Scrubs

Bob: Am I having a stroke or is someone making an omelette?

Traduction littérale: Suis-je en train d’avoir une crise de coeur ou quelqu’un se prépare une omelette?

Traduction officielle: Je rêve ou quelqu’un se prépare une omelette?

Voilà, c’est dit!  Ce n’était que quelques exemples qui expliquent pourquoi je déteste les traductions.  Bien évidemment, certaines personnes ne comprennent pas l’anglais et je ne blâme pas ces gens de vouloir comprendre ce qu’ils écoutent.  Mais force est d’admettre que les traductions ne rendent pas tout le temps justice au texte d’origine.  Sans parler du jeu des acteurs.  Comment peut-on apprécier à sa juste valeur, un comédien dont ses réplique sont traduites sur un ton neutre et sans émotion?  Je vous mets au défi d’écouter un feuilleton américain dans sa version originale une seule fois et vous allez vous rendre compte que la traduction internationale détruit toute la crédibilité des comédiens et du texte.  Le tout est décuplé lorsqu’il s’agit d’une comédie de situation.  Si vous avez d’autres exemples, partagez-les!  C’est toujours un régal (ou une honte) de voir comment ils réussissent à massacrer des textes.

Par
Lire les 242 articles par

3 Réponses »

  1. j’ai trouvé votre article très intéressant !

    malheureusement je ne parle pas anglais
    seulement espagnol, français, allemand

    maintenant je vais vous donner deux exemples de traductions de l’espagnol au français:

    dans le roman Doña Barbara de Romulo Gallegos: elle monta toute nue sur son cheval (traduction gallimard)

    original subio a pelo

    traduction mot à mot: elle monta à poil

    bonne traducution elle monta sans selle

    dans « la ville des veuves intrépides » de james cañon:

    dans la traduction: « il leur amena des factures et des chocolats » (traduction belfond)

    dans l’original: « les trajo facturas y chocolates »

    traduction mot a mot: il leur amena des factures et des chocolats

    bonne traduction: il leur amena des croissants (ou des pains au miel, etc ) et des chocolats

    ce sont les seuls exemples que j’ai en mémoire, mais beaucoup de livres traduits de l’espagnol comportent de tels erreurs.

    amicalement
    irene

  2. Step on a crack, break your mother’s back… Traduction: Ne passe pas sous une échelle 😀

  3. Je suis d’accord avec l’essentiel de ce billet, mais je vais continuer de défendre la version québécoise des Simpson, à la vie à la mort.

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3099 , 1