DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

DimancheMatin au 17e Mondial de la Bière

Par • 3 juin 2010 à 10:39

DimancheMatin.com était sur place lors de la première journée de la 17e édition du Mondial de la Bière sur le site de la Gare Windsor. C’est l’endroit rêvé pour déguster des bières qu’on ne peut pas trouver ailleurs au Québec le reste de l’année. J’ai eu la chance de goûter à une vingtaine de produits, tantôt extraordinaires, tantôt déstabilisants, dans une journée où les mots découvertes, surprises et soleil étaient au rendez-vous.

Ma découverte de l’année
La White Devil de Kuhnhenn Brewing, une brasserie américaine, a été mon coup de coeur. Il s’agit d’une blanche hors de l’ordinaire, du haut de ses 9.5% d’alcool (je n’avais jamais vu ça auparavant). On ne dénote pratiquement pas l’alcool, c’est un véritable tour de force. C’est fruité, sucré et soutenu. Un grand cru que j’ai eu la chance de boire au Petit Pub.

La bière la plus étrange
La bière Apico de Boquébière (Sherbrooke) est probablement l’exception qui confirme la règle. Ce liquide qui ne pétille pas et qui vacille à un taux d’alcool au-dessus de 16% ne peut pas laisser indifférent. Ça ressemble davantage à un porto qu’à une bière. C’est bon, mais se serait-on trompé dans l’appellation?

Des bières mythiques au menu
À ma grande surprise, il y avait beaucoup de bières Trappistes cette année au Mondial. J’ai pu déguster la Westmalle Triple, la Chimay blanche (triple) et la Rochefort 8 au kiosque du Saint-Bock qui offre toujours une incroyable sélection de bières. C’était inattendu et fort apprécié.

Unibroue présente la Blonde de Chambly
Parmi les grandes nouveautés cette année, Unibroue présente sa Blonde de Chambly. Les amateurs de la Blanche ne seront pas dépaysés avec cette blonde citronnée, brouillée par la levure. Ce liquide doré devrait être disponible un peu partout vers la mi-juillet, juste à temps pour s’imposer comme un incontournable de la saison chaude.

C’est un rendez-vous pour l’année prochaine!
Il ne me reste qu’à vous inciter à aller faire un tour au Mondial d’ici dimanche soir pour faire vos propres découvertes. Pour ma part, je serai fort probablement présent l’an prochain alors que le Mondial déménage à la Place Bonnaventure. Ça devrait laisser plus d’espace pour le nombre grandissant d’amateurs d’années en années…

Par
Lire les 382 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2666 , 1