DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique Habits du dimancheLes écrits restent, les habits du dimanche s'envolent. Des mots du passé qui résonnent aujourd'hui.

Des calembours qui n’auraient pas dû exister

Par • 16 décembre 2007 à 0:00

De temps en temps, je me détends en faisant des jeux de mots. Entre deux massages suédois, il n’y a rien comme un calembour bien placé pour se décrisper les nerfs. Et en plus, à force d’écouter du François Pérusse, mon esprit s’aiguise. Sauf que moi, contraîrement à ce maître du vocable tordu, j’ai tendance à tourner autour du pot pour en arriver au gag. Les deux courts textes suivants, extraits de Spagati.com en témoignent.

 

La bouffe pour les chats

 

C’est fou comment les compagnies de nourriture pour chats nous prennent pour des animaux! Dans leurs commerciaux, ils nous montrent des repas somptueux servis dans une gamelle, avec de gros morceaux de viande tendre qu’ils nous décrivent comme étant «savoureux»! Pensent-ils vraiment que le téléspectateur moyen se lèvera de son sofa pour s’écrier: «Minou, attends moi, je vais aller t’acheter une pleine boîte de cette délicieuse moulée… si tu promets de m’en garder une bouchée»…

 

Pire encore, l’autre jour j’étais au marché et je m’amusais à lire ce qui est écrit sur ces fameuses boîtes et/ou sacs de denrées félines: «Amélioré», «Plus de goût», «Nouvelle formule». Come on, y’a pas un chat qui va se lécher les moustaches en disant: «Mieow! Y’a un p’tit quelque chose de nouveau dans ma bouffe cette semaine!» À mon avis, les seules choses qui intéressent le matou, ce sont la quantité et la fréquence à laquelle cette quantité sera mise dans le bol, et ça, aucune compagnie ne peut s’en occuper.

 

De toute façon, pouvez-vous me dire comment ils ont fait pour savoir que c’était si bon? Est-ce qu’ils ont engagé un goûteur, ou ont-ils simplement donné leur langue au chat? Tant de détours pour en arriver à un jeu de mots aussi médiocre…

 

L’origine du mot gourgane 

 

Rendons-nous dans la combien secrète caverne des lugubres inventeurs de mots pour connaître l’origine réelle du joyeux mais tellement pas jovial mot «gourgane»…

 

Chef de l’assemblée : Julianne, la prochaine fois que vous irez à la cafétéria, vous seriez très aimable de me rapporter un café.

 

Julianne : D’accord, mais je crois qu’il est préférable avant tout de donner un nom à cette grosse fève, je suis un peu fatiguée et j’ai hâte de rentrer à la maison.

 

Russell Crowe (invité spécial) : Je vous le concède Julianne, mais la dernière fois où nous avons inventé un mot à la presse, c’était «coffre à gants»! Je crois que nous devrions prendre notre temps aujourd’hui!

 

Julianne : Mais qu’est-ce qu’il a de mal ce mot? Ça sonne très bien «coffre à gants».

 

Russell Crowe : Peut-être bien, mais personne n’a jamais mis de gants à cette place!

 

Chef de l’assemblée : Bon bon bon, un peu d’ordre, on va commencer à cogiter sur le sujet. Bernard, est-ce que vous avez une piste pour commencer la réflexion?

 

Bernard : Une fève est une légumineuse… La fève étudiée est grosse… *hésitation*… Que dites vous de «Gigamineuse».

 

Chef de l’assemblée : Euh… NEXT!

 

Julianne : Je suggère avant tout d’utiliser le son «BLOURZ» pour commencer le mot… Ce préfixe n’est utilisé par aucun mot pour l’instant. Ça pourrait ajouter un peu de piquant à notre langage.

 

Bernard : Pfffff, t’es vraiment juste une maudite folle… Un coup parti, pourquoi pas «GOURG»… C’est vraiment n’importe quoi cette réunion! *soupir*.

 

Chef de l’assemblée : Hmmmm «GOURG», voilà un son qui me plaît. Demandons l’avis d’Anne qui n’a pas dit un mot de la présente réunion. Que pensez vous de «GOURG» Anne?

 

Julianne : Oh! Qu’est-ce que vous venez de dire chef?

 

Chef de l’assemblée : Euh, j’ai dit… Que pensez vous du son «GOURG» Anne?

 

Julianne : OUI OUI OUI! C’est ça… GOURGANE! C’est génial comme mot, vous ne trouvez pas?

 

Chef de l’assemblée : Non, c’est vraiment laid! Mais la réunion s’éternise… Donc nous acceptons ce mot et nous le léguons méchamment à l’humanité francophone… *insérez un rire diabolique ici*

 

(…)

 

Note de l’auteur : Excusez-moi, je ne recommencerai plus!

Par
Lire les 382 articles par

Une Réponse »

  1. Ahahahahaahahahah merci, Ô merci mon très honorable Pierre-Luc pour dilater ma rate en ce jour de neige qui a failli m’étouffer quand je suis sortie acheter mon ti-matin! Je ne verrai plus jamais la gourgane de la même façon!!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1656 , 1