DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Critique : Mylène Farmer – Point de Suture (2008)

Par • 5 janvier 2009 à 15:08

Trois ans après son dernier album de titres originaux, la démone rousse nous revient avec son plus récent opus « Point de suture ».  11 mélodies qui sauront plaire aux fervents amateurs de Mylène Farmer puisque celle-ci y conserve son style qui lui a donné sa renommée qu’on lui connaît.

Ce septième album studio (12 au total) écrit et réalisé encore une fois par Mylène Farmer et son complice de toujours Laurent Boutonnat est fidèle à ce qu’on connaît de la rousse chanteuse.  Avec des airs toujours suaves, sensuels, noirs et accrocheurs, Mylène a repris là où elle avait laissé mis à part quelques tristes tentatives de plonger dans un style techno qui nous rappelle les premiers balbutiements du genre.  « Dégénaration », le premier extrait est d’ailleurs à mon avis la pire pièce de l’album avec des rimes enfantines et une mélodie affreusement stressante.  Pour ceux qui aiment les arrangements des derniers disques seront ravis avec « Appelle mon numéro » ou « Paradis inanimé » qui nous réconcilient avec la chanteuse originaire de Pierrefonds.  Mylène renoue également avec Moby pour un autre duo franco-anglophone sur « Looking for my name »

On peut reprocher à Mylène Farmer de signer des titres racoleurs ou de toujours tremper dans la même sauce mais ceux qui l’aimaient à ses débuts en 1984 l’aimeront encore aujourd’hui.  Après tout, pourquoi changer une formule qui lui a valu jusqu’à maintenant des records dignes de faire pâlir n’importe quel artiste de sa génération.  Depuis 1999, 20 singles consécutifs se sont classés au premier rang pour 35 au total.  La chanson « Désenchantée » a trônée à elle seule 9 semaines en première position du palmarès en France et a permis à son interprète d’être la chanteuse française la plus exportée de tous les temps.  Elle détient également le record du nombre de Disque de Diamant (+ d’un million de copies vendues) avec 5 et le record pour le vidéoclip le plus long jamais diffusé avec « Pourvu qu’elles soient douces » qui dure pas moins de 17 minutes.

« Point de suture » ne réinvente rien mais demeure fidèle à la réputation de Mylène Farmer.  Un must pour tous les fanatiques de la chanteuse.

J’ai particulièrement apprécié :

-Appelle mon numéro
-Paradis inanimé
-Réveiller le monde

***

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2213 , 1