DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Critique de Clone Wars (2008)

Par • 14 mars 2009 à 11:24

clone_warsSitué entre le deuxième et le troisième épisode de la saga Star Wars, Clone Wars est un film d’animation mettant en vedette certains personnages de la série. Les forces de la République intergalactique, incluant Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi et Padmé Amidala, tentent de gagner un avantage sur les troupes des Séparatistes, menées par Palpatine, Count Dooku et General Grievous. Cette fois, les deux camps s’affrontent pour aller sauver le fils de l’infâme Jabba the Hutt, qui a été kidnappé. En obtenant les faveurs du Hutt, les deux côtés cherchent à ranger un allié de taille qui contrôle certaines routes importantes de la galaxie.

Il y a deux manières de considérer ce film d’animation. D’un côté, on peut le voir comme un simple divertissement, comme une jolie aventure située dans l’univers de Star Wars. Les scènes d’action, qui sont aussi nombreuses que spectaculaires, peuvent plaire à un certain public, d’autant plus que la facture visuelle est décente. De plus, malgré l’apparente complexité de l’histoire, elle est suffisamment accessible pour que l’on puisse suivre l’action sans trop de problèmes. Les personnages sont, en général, relativement attachants et les rôles sont bien définis. Si un personnage vous semble louche, c’est parce qu’il est l’incarnation du Mal et qu’il doit être détruit. Donc, pas d’efforts à fournir pour saisir les nuances.

D’un autre côté, on peut examiner ce film dans l’optique de la grande saga qu’est Star Wars. Et c’est là que ça se gâte. Les spécialistes en la matière ont dû subir des brûlures d’estomac en voyant ce film. Non seulement Clone Wars n’apporte absolument rien à la « vraie » série, mais l’œuvre introduit des éléments qui peuvent entrer en contradiction avec les autres films de la série. On retrouve certes toutes les caractéristiques d’un épisode de Star Wars, mais l’histoire est hors contexte et inutile. En outre, il est difficile de tolérer le personnage d’Ahsoka plus de quelques minutes. Elle se rapproche dangereusement de Jar Jar Binks (Épisode I) dans la catégorie « personnage insupportable », ce qui n’est pas un compliment. Bref, on ne peut pas expliquer comment George Lucas a pu justifier cet épisode autrement que parce qu’il s’agit d’une façon peu coûteuse d’engranger 35 millions de dollars au box-office.

**

Par
Lire les 99 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2746 , 1