DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Closer : Plus proche des sentiments (2004)

Par • 11 août 2007 à 12:00

Un coup de maître avec seulement quatre personnages.  Julia Roberts, Jude Law, Natalie Portman et Clive Owen livrent une performance magistrale dans ce long métrage qui nous rapproche dangereusement de nos démons intérieurs.

 

Rarement dans l’histoire du cinéma, on a eu droit à des textes si riches; des personnages si étoffés et des émotions si fortes.  Patrick Marber a réussi démystifier et exposer les relations de couples avec leurs hauts et leurs bas d’une façon extraordinaire.  Ce film donne un coup de poing droit au visage avec ses dialogues débordant de véracité.  Pas surprenant qu’il ait récolté huit prix dont un Golden Globe en plus d’avoir obtenu deux nominations aux Oscars.  À mon humble avis, ce film a quand même été sous-estimé.  De réussir un long métrage d’une telle qualité avec si peu de personnages et d’artifices relève de l’exploit.  Un film basé sur les dialogues et sur un scénario solide.  Voilà ce qui manque énormément à notre cinéma d’aujourd’hui.

 

Le scénario est simple.  Quatre habitants de Londres plutôt blasés en général s’aventurent dans un jeu dangereux  d’échange de partenaires.  Une jeune et jolie danseuse nue, une photographe, un médecin et un journaliste/écrivain apprennent à travers leurs relations de couples houleuses, la brutale vérité derrière leurs intentions.  Ce qui rend ce scénario si efficace repose sur le fait que les personnages sont tous cruellement honnêtes par rapport à leurs infidélités et leurs actions.  Les confrontations entre les différents belligérants sont intenses au point de nous ébranler sur nos propres convictions.  Si vous regardez ce film avec votre partenaire, vous risquez fort d’avoir une discussion animée sur votre couple par la suite.  Prenez garde!

 

Si vous croyez être en face d’un drame sentimental au sirop de guimauve, détrompez-vous!  Il est pratiquement impossible de ne pas se sentir touché ou interpellé par les propos évoqués dans ce petit chef d’œuvre; le tout agrémenté d’une trame sonore efficace gracieuseté de Damian Rice.

 

Le réalisateur et producteur Mike Nichols maintenant âgé de 77 ans prépare d’ailleurs un autre drame prévu pour décembre 2007.  Vivement le retour aux sources.  Un scénario solide, des performances d’acteurs époustouflantes et des dialogues bien ficelés.  Au fond, pas besoin de plus pour faire d’un film un succès.  Dommage que trop peu de producteurs pensent ainsi…

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1902 , 1