DimancheMatin.com | Et si la semaine commençait autrement en 2020? :-o   
Chronique broueUn blogue sur la bière. Plongez vos papilles dans l'univers brassicole. Dégustation et découvertes pour ceux qui ont envie de lever leur verre à la bonne bière.

Cinq bières québécoises, cinq amis québécois

Par • 15 avril 2011 à 9:01

Puisque je suis entouré d’amis qui apprécient la bière, non seulement dans son style mais aussi dans sa forme, j’ai cru bon de me prêter au jeu. Quel jeu? Celui de choisir une bière québécoise pour caractériser chacun de mes comparses, ces «mauvais compagnons» qui savent comment apprécier une bonne bouteille.

Jonathan, s’il était une bière, serait une stout. Pas juste parce qu’il s’est amouraché de ce style fortement racé, mais aussi parce qu’il affiche des traits foncés et des arguments goûteux. Et comme je l’ai connu au Cégep de Jonquière, il serait indiqué de l’associer à La Criminelle, cette stout impériale de la Voie Maltée. Un grand cru du Saguenay. Du noir plein la gueule, c’est bien mon Jon!

Mathieu, s’il était une bière, arborerait le style allemand. C’est l’évidence même. Une bière rafraîchissante, faite avec les ingrédients les plus purs, selon la tradition du pays. Il a voyagé et vécu in Germany, le drapeau est suspendu au-dessus de son lit. Mathieu serait tout sauf une blanche. Je le verrais très bien porter les couleurs d’une canette de La Brise du Lac de la micro Archibald dans la région de Québec.

Dominique, s’il était une bière, ressemblerait à une pilsener désaltérante. Il est facile d’approche, désinvolte, bon vivant et fêtard. À une certaine époque, je l’aurais probablement qualifié de Black Label, mais le raffinement opérant sur son comportement, je me raviserai. Puisqu’il s’est exilé dans les contrées éloignées du Bas-Saint-Laurent, je prêterai plutôt son nom à la Laurentide. Sans rancune.

Geneviève, si elle était une bière, serait une brune. Parce qu’elle est une brune et parce qu’elle ne jure que par les brunes. Elle trimbale certainement quelques coups de cœur qui sont des bières plus pâles, tantôt des cuivrées, tantôt des ambrées, mais elle revient toujours à ses amours au caramel caractériel. Je le dis parce que je le sais : Geneviève est une Brunante des Frères Houblons de Trois-Rivières.

Martin, s’il était une bière, serait une Route des Épices de la brasserie Dieu du Ciel! Je vais droit au but, comme ça, sans avertissement. Ça fait trois fois qu’il me parle de cette bière avec des mots divins. En plus, le goût poivré de cette bière typée n’est pas sans rappeler son urgence de vivre, ses écrits denses, ses papilles curieuses et sa passion pour la danse. Tiens!

À la vôtre camarades! je vous lève mon verre.

Par
Lire les 381 articles par

6 Réponses »

  1. Non pas une cannette! Moi je veux une bouteilles qui n’est pas twistcap

  2. Moi je serais une 0.5. Je goûte l’eau !

  3. @Mathieu : Oui, mais le concept c’est de te comparer à une bière québécoise… Y’a des limites à l’exercice 😉

    @Amélie : Hahahaha, j’aurais dû y penser!

  4. Je me demande bien quelle bière je peux bien être!
    Je ne sais pas moi-même!
    Au secours!!
    …Ok, j’arrête!

  5. La Laurentide? Bah, au moins je viens en caisse de 28! C’est généreux! 😉

  6. @Sam S. : Si je te le disais, je volerais le scoop de mon article «5 amis, 5 bières VOLUME 2»!

    @Dom : Hahahaha! C’est bien que tu aies réussi à voir le côté positif dans cette boutade 😛

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2111 , 1