DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   

Call-TV, ou le nouveau pas en avant de la connerie télé (Première partie)

Par • 5 juillet 2009 à 20:16

Depuis la fin du mois de mai 2009, une nouvelle émission est apparue sur les ondes de TQS à 23 heures. Cette émission, intitulée  »Call-TV », invite les spectateurs pendant 1 heure 30, à participer par téléphone ou par SMS à des jeux de toutes sortes de catégories (identification d’erreurs sur des images, calculs mathématiques, énigmes, mots-mystères et devinettes…), avec la possibilité de gagner des montants d’argent pouvant aller de 150 à 1 500$. Chaque appel téléphonique pour participer coûte 1$, de même que chaque message texte envoyé par téléphone cellulaire avec la mention  »TV » pour s’inscrire. Selon les règlements toutefois, il n’y a pas de frais si la ligne est engagée au moment de l’appel.

Le concept  »Call-TV » (baptisé souvent en français sous le nom de  »Télé-Tirelire ») avant d’arriver au Québec, existait déjà dans plusieurs pays comme la Belgique, l’Allemagne, l’Argentine et la Roumanie par exemple. C’est parce que les droits d’auteurs appartiennent en fait à  »MassResponse » (filiale d’Austria Telekom, équivalent en Autriche à Bell chez nous), une compagnie autrichienne qui se trouve à la base du concept. Elle est aussi la principale productrice de toutes les émissions à travers le monde, même au Québec, juste en achetant à bon prix du temps d’antenne aux réseaux de télévision intéressées.

Cela veut dire que par une entente de partenariat avec les différents diffuseurs, dont TQS, les créateurs de  »Call-TV » leur fournissent la même infrastructure, les types de jeux, la technologie, les studios, le soutien technique et à la clientèle, la gestion des prix selon l’unité monétaire du pays diffuseur etc. etc. En bref, l’émission est un produit dit  »clé en mains », qui ne nécessite aucun investissement de la part des télédiffuseurs, mais dont les tarifs des produits de communication, soit les coûts des appels téléphoniques et les SMS faits par les téléspectateurs, leur assurent un revenu assuré, qui est partagé avec la compagnie  »MassResponse » après entente.

Vous aurez donc compris que tout est fait avec  »Call-TV » pour que les télédiffuseurs, les partenaires d’affaire et la compagnie productrice, fassent un maximum d’argent avec peu de frais d’investissement, le tout présenté dans un bel enrobage pour séduire un public naïf, croyant à ses chances de gagner. Parlons-en d’ailleurs de l’enrobage, puisque c’est là où tout l’aspect marketing, et de surcroit toute la connerie de l’émission, se dévoilent dans toute son ampleur.

Il consiste en quoi cet enrobage? À un décor tout simple dans un studio, un seul plan de caméra mobile cadrant une animatrice en blouse légère (flirtant parfois avec la lingerie féminine de nuit), toute souriante et pimpante du genre nunuche, qui attise la sympathie des spectateurs en vous invitant d’un ton insistant à téléphoner pour participer, car elle a  »le goût de vous gâter » et de vous donner des montants d’argent en cadeaux (on croirait presque à de la prostitution vendue à l’écran si on n’y prenait pas garde).

Le tout s’accompagne de bruits assourdissants ou d’effets sonores envahissants (sirènes d’alertes, sons d’arcades, roulements de tambour), d’une musique trépidante et tape-à-l’oreille, du genre  »house ou dance music » qui fait danser parfois l’animatrice, d’étoiles qui flashent autour des numéros de téléphones indiqués en permanence à l’écran, d’images de dollars virtuels qui tombent du ciel à l’annonce d’un gagnant ou de l’augmentation du lot, et même parfois d’un drapeau québécois flottant virtuellement à l’écran, sans doute pour flatter la fibre nationaliste des téléspectateurs québécois.

Tous ces éléments mis ensemble, sont là pour exciter l’inconscient du public regardant l’émission, et lui créer l’illusion que la production est improvisée, mal fichue, ce qui le rassure et lui donne l’impression qu’il peut d’un seul appel téléphonique, gagner beaucoup d’argent. Pour renforcer cette impression, les jeux présentés durant l’émission semblent en apparence faciles, mais ils cachent des pièges visant à arnaquer un public manipulé, ou préprogrammé déjà par l’aspect son et image de l’émission.

Ces pièges vous seront dévoilés dans la deuxième partie de l’article.

Par
Lire les 98 articles par

8 Réponses »

  1. Bonjour M. Lemée.

    Je viens de lire votre article à l’instant et je ne comprends pas les gens comme vous, qui critiquez et détestez cette émission et qui de surcroît, perdez du temps à écrire un aussi long article!

    De plus, je ne comprends pas pourquoi vous écrivez  »en blouse légère flirtant parfois avec la lingerie de nuit » !?? Je trouve personnellement que les tenues des trois filles sont très appropirées comparativement à ce portent certaines autres animatrices qui présentent une émission de ce genre dans d’autres pays…

    Si je puis me permettre, je vous conseillerais ainsi qu’à tous les autres qui pensent comme vous, de changer tout simplement de poste! Est-ce que ce type d’émission est pire que les billets de loterie ou les populaires téléréalités du type Star Académie? Et pourtant, personne ne crie au scandale devant de tels phénomènes télévisuels et entreprises aussi lucratives,

    J’ai bien hâte de voir la suite de votre article et surtout j’espère pouvoir constater que vos propos seront un peu plus justes puisque bien au-delà du concept, j’y vois trois jeunes québécoises qui relèvent haut la main ce grand défi de tenir l’antenne pendant 90 minutes en direct et ce, sans pause publicitaire. J’aimerais bien voir tout ceux qui critiquent Call-TV de la sorte devant la caméra ne serait-ce que 5 minutes! Qu’en dites-vous?

  2. Pour répondre à votre message, je vous dirais que critiquer une émission médiocre qui arnaque le public est un devoir d’information, et non une perte de temps. Je citerais en exemple les personnes qui travaillent à la Revue de Protection des Consommateurs qui passent leur temps à évaluer des produits bons ou mauvais, et qui publient leurs résultats dans la revue. Mais jamais personne ne les a accusé de perdre leur temps, bien au contraire, leur travail se révèle bénéfique.

    Quant à la blouse légère, je n’ai jamais affirmé que c’était inapproprié, mais vous conviendrez avec moi que les tenues que les animatrices portent fait partie de l’enrobage destiné à attirer des téléspectateurs.

    Pour ce qui est de votre argument du « Si ça ne vous plait pas, changer de poste! », c’est là l’argument le plus simpliste émis par ceux qui défendent l’émission. Sur quel base croyez-vous que ceux qui trouvent une émission médiocre fondent leurs arguments? Certainement pas en changeant de chaîne.

    Et pour ce qui a trait aux autres émissions comme Star Académie où les téléréalités populaires, de même que les billets de loterie, je vous rappelle que ces émissions ont autant d’opposants que d’adeptes, et que si vous vous donnez la peine de chercher sur le web où dans d’autres médias d’informations plus indépendants, vous allez voir à quel point ces critiques sont nombreuses et souvent plus virulentes que les miennes. Je vous rappelle également que le phénomène du jeu compulsif et des vidéos-poker a suscité un assez large débat public au Québec, suite aux nombreuses critiques en ce qui concerne la dépendance que le jeu peut provoquer, et le nombre de plus en plus grand de personnes dévorés par la passion du jeu qui sombrent dans cette dépendance.

    Cependant, l’émission  »Call-Tv » se révèle pire que ces téléréalités récentes, en plus de créer une autre forme de dépendance pour certaines personnes mal informés. J’y reviendrai plus en détails dans les articles à venir, mais sachez d’avance que je ne m’aventure pas dans une critique de cette émission à la légère. Rien que le fait que cette émission soit produite en Autriche, devrait déjà vous éclairer où vous amener à vous poser des questions importantes sur les astuces légales que les producteurs et TQS ont pu décelé pour justifier la présentation de cette émission et arnaquer les téléspectateurs.

    J’ajouterais que je possède assez d’expérience en matière d’improvisation et aussi devant et derrière les caméras, pour vous dire que si ces animatrices parviennent à relever le défi de tenir 90 minutes sans pause, c’est parce qu’essentiellement, et avec l’aide de la régie qui leur parle dans les écouteurs, elle ne font que du remplissage avec la répétition ad nauseam de clichés comparables à ceux qu’expriment les télévendeurs et les experts en marketing ou en vente pyramidale, qui veulent vous vendre n’importe quoi pour vous inciter à l’acheter. En bref, elles vendent du rêve en créant de l’illusion par le vide. J’y reviendrai dans les articles à suivre.

    Vous êtes libre de vos opinions, c’est un fait indéniable. Mais une bonne critique constructive, c’est informer les gens. Et c’est plus important que de simplement changer de poste pour manifester son désaccord.

  3. Mon cher Mathieu,

    Tu crois vraiment qu’ils tournent cela en Autriche pour éviter les lois québécoises ? Et bien non, tu dois savoir qu’ils sont en Autriche simplement parce que la compagnie qui a créé le concept est située en Autriche et a acheté le temps d’antenne à TQS. L’émission est toutefois quand même assujettie aux lois québécoises, étant diffusée au Québec. Le problème réside surtout dans le fait que chez nous, les lois au sujet de ce type d’émission sont rares, voire même inexistantes. On se situe donc dans une zone grise et il n’en tient qu’à nous de la clarifier pour mettre fin à ce type de jeux télévisés (si c’est vraiment ce que nous voulons).

    Pour en revenir à la réponse de la dame plus haut….je la seconde. Tu te défends en disant que tu n’as pas dit que la tenue des filles est inapropriée….ce n’est pas non plus ce qu’on te reproche. On te reproche de dire que ça flirte avec la lingerie. LOL D’après moi on n’a pas regardé la même émission parce que moi je nai vu que de belles robes et tenues chic, jolies, parfois sexy certes, mais toujours de bon goût. Évidemment que les filles sont jolies et que l’enrobage distraît….Est-ce un aspect négatif du jeu ? Tu aurais préféré le contraire ?

    Tu as beau dénigrer l’argument du «change de poste si tu n’es pas content», mais c’est pourtant vrai.

    Aime ou n’aime pas Call TV, c’est du renouveau sur nos ondes, du changement, de l’interactif pour les téléspectateurs…..et tant qu’à moi, c’est pas mal moins pire que les autres infopubs et les télé-voyantes….

  4. Vous êtes naïve de croire que l’émission est tournée en Autriche juste parce que les créateurs du concept sont établies là-bas. Voici d’ailleurs une copie du texte sur leur site web pour vous montrer comment ils le vendent aux télédiffuseurs:

    EXCITING, LIVE GAME SHOWS TO MULTIPLY YOUR PROFITS AND DELIGHT YOUR AUDIENCE

    CallTV is an essential tool to increase your profitability:
    • it generates significant revenues.
    • it requires absolutely no investment.
    • it provides highly entertaining content that viewers love.

    Due to the strong competition in the advertising market, various legal restrictions and low « off-prime » leverage, a TV channel cannot rely only on advertising revenues to be profitable. Call TV will substantially increase your revenues by actively involving viewers’ via premium rate telecommunications channels (text messaging and telephony). Everyone likes to play and win: Call TV is a guaranteed success among all audiences.

    CALLTV: A TURNKEY SOLUTION
    As a major player in the interactive business since its inception, we have developed the tools and technology that enables us to provide our media partners with fully « plug ‘n’ play » solutions:
    • We take care of all the production tasks and transmit the live show to you via satellite.
    • We provide the entire interactive technology for the management of calls and SMS messages.
    • We provide the prizes, manage winners and operate a live customer service on a 24/7 basis.

    CALLTV: NO COST, NO INVESTMENT
    CallTV is also the most affordable solution, as it involves no investment or cost on your part. We are ready to buy your airtime at a fixed price or to share the premium rate call and messaging revenues with you. Either way, you will never pay us: it is we who pay you, not the other way around.

    CALLTV: YOUR VIEWERS WILL LOVE IT!
    The versatility of our show types – general, thematic (e.g. movies, sports, music, etc.), adult – provides quality entertainment for every possible segment of your viewers. We have shows for every time of the day or night: morning and afternoon shows, weekend family shows, as well as late night adult game shows. The difficulty level of the puzzles in the show is also variable. We provide native speaker hosts for every show we produce. Extras – same as in current web site!!!!

    Et si vous croyez que j’invente ce texte, allez sur ce lien: http://www.calltv.com/calltv.htm

    Dès le départ, la compagnie annonce ses couleurs avec le terme: « various legal restrictions ». Cela veut dire que la compagnie assume tout le casse-tête légal. Le fait que l’émission soit tournée en Autriche le rend inattaquable au Québec en cas de fraudes, car les jeux télévisés de chez nous doivent passer automatiquement par la Régie des loteries et des courses, qui se retrouve donc les pieds et les poings liés.

    De plus, l’une des astuces légales que les concepteurs de  »Call-Tv » ont trouvés pour passer au travers des mailles du filet légal, est le fait que le concept dans sa définition, oscille entre le jeu télévisé et l’infopub. Cette zone grise ou ce manque de clarté montre clairement que l’émission vend du rêve aux téléspectateurs, justifie les frais de 1$ par appel ou message texte, et permet de camoufler habilement comment « le hasard » détermine le nombre d’appels entrant en studio, alors que cela n’a rien à voir avec le hasard, mais plutôt grâce à un système parfaitement rodé pour obtenir un maximum de revenus avec les appels et les SMS, tout en maintenant l’illusion que « vous avez des chances de gagner ». Cet hybride permet également aux producteurs comme aux diffuseurs de se dégager de toutes responsabilités si quelque chose devait clocher pendant le déroulement du jeu, si la solution du jeu n’est pas logique avec où si une personne n’était pas d’accord avec la facturation de son compte de téléphone, après avoir participé à « Call-Tv ».

    Et j’ajouterais même, mais là je devance la suite de mon article, que comme les prix sont gérés de l’Autriche, ils sont payés « cash » via Western Union, et non par chèque. Cette façon de payer est la même employée par les fraudeurs qui pullulent sur le web dans vos messages « spam » pour ne pas laisser de traces et avoir des problèmes juridiques. Vous ne trouvez pas ce mode de paiement louche et discutable?

    Quand à savoir si nous, les Québécois, voulons des lois plus claires pour ce type d’émission, je vous rappelle que plus les gens sont ignorants, moins ils sont informés et ne feront rien pour changer quoi que ce soit, surtout dans une société ou l’individualisme et le consumérisme règnent en maître à la télévision sous la sacro-sainte règle des cotes d’écoute.

    Quand à l’habillement des animatrices, ce n’est là qu’un argument, si vous lisez mon texte attentivement, qui fait partie d’un tout, d’un enrobage destiné à manipuler et attirer les regards du public comme on en retrouve ailleurs. Le fait que vous vous attaquiez à cet argument montre à quel point vous n’avez pas complètement saisie le sens de mon propos. Cela n’a rien à voir avec les aspects négatifs ou positifs du jeu, mais plutôt sur les moyens pour capter l’attention du public dès le départ, mais cette entrée en matière ou cet enrobage, et vous allez le découvrir en détail dans la deuxième partie de mon article, c’est l’arbre qui cache la forêt, où la pointe de l’iceberg qui camoufle les vrais aspects négatifs de l’émission. Et j’ajouterais que la lingerie fine de nuit n’est pas forcément de mauvais goût, mais ça reste en grande partie, dans ce cas-ci, des habits qui flirte avec la lingerie fine de nuit, chic ou pas.

    Et il n’y a rien vrai à cet argument du « «change de poste si tu n’es pas content». Ce genre d’argument simpliste ne fait qu’encourager l’indifférence et la passivité. Croyez-vous que que ceux qui ne sont pas contents de la politique et qui ne vont pas voter contribuent à faire élire de meilleurs gouvernements? Faut-il passer notre chemin et faire celui qui n’a rien vu, rien entendu, lorsqu’on est témoin d’une arnaque, d’une fraude, d’une agression, ou d’un vol? À vous lire, il faudrait tout simplement que ceux qui n’aiment pas l’émission, ou qui se sentent floués par elle, se taisent ou ne fassent rien.

    Ce silence ne fera au contraire, que servir les intérêts des producteurs et des diffuseurs de « Call-TV », et cela ne fera qu’ouvrir davantage la porte à d’autres émissions du même style, où la loi du profit à court-terme primera sur la qualité, et où le spectateur sera susceptible de se faire arnaquer davantage, sous les beaux atours de l’aspect divertissement ou « entertainment » du produit. Je n’ai aucun préjugé contre ceux qui aiment l’émission, bien au contraire, mais cela m’attriste au plus haut point de voir que « Call-TV » fait appel au plus bas dénominateur commun de ces gens sous prétexte de divertissement, sans qu’ils sachent vraiment dans quoi ils se sont embarqués, surtout quand cette émission joue sur une télé généraliste comme TQS qui, même si c’est un réseau privé, reçoit déjà de l’argent public du peuple québécois.

    Je concluerais en vous disant que « Call-TV » ne représente aucun renouveau, ni changement, ni rien de plus interactif pour les téléspectateurs en matière de télévision. La majorité des types de jeux, l’idée de solliciter les gens pour téléphoner afin de participer, l’interaction avec le public par téléphone existaient déjà et depuis fort longtemps sous d’autres formes (émissions de débats publics, jeux ou les spectateurs étaient invité « sans frais » à répondre à une question pour aider un participant comme « Tous pour un » par exemple), et cela allait du meilleur au pire selon les concepts.

  5. Je ne serais pas prêt à dire que Call-TV est une arnaque. En fait, il y a présentement une enquête de la part du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR). Voir la fin de l’article d’Hugo Dumas, dans La Presse, ici : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/hugo-dumas/200906/11/01-874616-quest-ce-que-le-sondage-donne-luc-senay.php.

    Reste que je trouve pas fort que TQS ait choisi de passer par là pour faire de l’argent. Il est clair que des émissions de ce genre peuvent rapporter pas mal d’argent sans qu’elles nécessitent de gros investissements. Le choix est facile et alléchant, mais ça demeure de la pauvre télé. J’ai donc hâte, moi aussi, de lire la suite, Monsieur Lemée. Ce qui justifie, un peu, le fait d’écrire sur le sujet. Il est de bon ton de savoir à quoi on a affaire, même si on ne participe pas au jeu.

  6. amid de Montreal

    Une émission d’arnaque et de tromperie avec la complicité de Rogers et consorts. Rogers m’a arnaqué personnellemnt de 1000 dollars, rien que ça, mais je ne trouve pas un organisme pour déposer mes plaintes. J’usais beaucoup de sms pour un simple amusement familial, car nous avions la majorité des réponses. Je ne me doutais point que tous mes sms étaient comptabilisés: rentrants et sortants alors qu’ils disaient que seule une communication avec le studio était comptée. Dans le temps, les gens mentaient en cachette, mais aujourd’hui c’est un mensonge éhonté qui se fait en direct sur les ondes, sans que ces individus malhonnêtes ne soient condamnés ou même inquiétés. Honte à TQS, honte à Rogers et honte à tous les escrocs de leur trempe. Quant à ceux qui les défendent, ils ne savent rien de l’affaire.

  7. Techniques utilisées pour vous arnaquer :

    – Pré enregistrer les réponses des téléspectateurs et ainsi ne pas permettre aux gens de parler en direct (utiliser le cas échéant, plusieurs fois les mêmes réponses dans plusieurs jeux différents).

    – Demander aux téléspectateurs de donner leur réponse hors antenne pour sélectionner des perdants pour les faire passer à l’antenne. Faire croire aux téléspectateurs qu’ils peuvent gagner car tout le monde se trompe.

    – Faire passer plusieurs fois les mêmes personnes à l’antenne pour faire croire qu’il est vraiment facile de se faire sélectionner.

    – Faire croire aux gens qu’ils peuvent gagner une grosse somme d’argent en affichant des sommes qui ne cessent au grossir : « 5.000€ à gagner ». Il s’agit en fait d’un Jackpot rarement gagné.

    – Afficher des comptes à rebours et faire croire 15 fois que la fin du jeu approche. Utiliser des prétextes pour augmenter le temps restant. « La régie me permets de vous laisser 2 minutes de plus !! han !! ».

    – Utiliser une blondasse à moitié habillée qui parle beaucoup entre 2 appels avec des phrases clés et étudiées pour vous faire appeler. Bafouons un peu plus l’image de la femme hein !

    – Utiliser des musiques stressantes et redondantes et des bruitages de montre, compte à rebours, chevaux qui courent, sonneries, cloches, cœur qui bat… c’est subliminal.

    – Faire croire que l’argent à gagner est aux mains d’un banquier et que l’émission n’y est pour rien dans l’arnaque.

    – Afficher le nombre d’appel par minute sans préciser que seulement 1 appel sur 10 est comptabilisé. 9 sur 10 sont rejetés mais vous payez quand même la communication.

    – Donner la bonne réponse tout haut en mimant avoir fait une erreur pour que tout le monde sonne en même temps. Plus d’appel, toujours un seul gagnant.

    – La plus grosse arnaque réside dans le jeu lui-même ! Une fois sur deux, il sera truqué, c’est une façade qui donne l’impression d’être simple mais dont les réponses sont invérifiables.

    –> Tous les appels sont surtaxés et tous les sms émis ET RECUS sont à payer.

    A raison de 2€ par jeux et de 10.000 appels minimum par jeux et par soir. On comprends rapidement tout l’intérêt de tels jeux… 20.000€ minimum en une soirée… les téléspectateurs ont gagnés en général entre 100 et 500€.

    Bref, à l’image du néo-capita-libéralisme destructeur des valeurs humaines et spoliant les maigres richesses des petites gens, le Call-tv semble avoir de longs jours devant lui à la vue des générations futures bouffées par la débilité télévisée, l’hypersexualité des mœurs, et le conformisme au consumérisme. Ils ont fait de vous des cupides et utilisent votre cupidité pour vous prendre votre argent.

    La vidéo : Lors d’une émission, les micros de la régie sont restés ouverts. On peut entendre qu’ils ont un objectif d’appel de 4000 pour la soirée et que tout est bon pour atteindre ce pic ! C’est leur seul objectif, spolier le plus d’argent possible en un minimum de temps ! et si ils y arrivent, c’est champagne pour tout le monde !

    Pour conclure, j’ai le regret de dire que si ce genre d’émission existe depuis bientôt 5 ans c’est car il y a assez d’abrutis pour que ça fonctionne encore et encore…

    http://mondialisation.skyrock.com/2383037551-L-arnaque-du-siecle-Le-call-tv.html

  8. ma chere véronique,

    je pense que Mathieu ta cassé sur toute la ligne. Comme la plus part du monde tu parle sans savoir de quoi tu parle et je pense que Mathieu te la bien fait comprendre. tu devrais peut-etre aussi lire mieux ce que le monde écrivent car ta vraiment mal compris de quoi il parlait. J’ai etudier la question en profondeur et moi je crois que calltv marche sur des informations mensongeres et cest ce qui fache le monde. Donc si au moin il aurait l’honneter de nous dire les vrai affaires ca serait autre chose. Pis les animatrice sont ben belles… ya au moin ca.
    t-k calltv cest mauvais
    mathieu

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 6336 , 1