DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique CaracteresSélection hebdomadaire d'un coup de cœur sur le site Caracteres.ca qui publie un texte littéraire par jour, sept par semaine, 365 par année...

Ça se passe comme ça

Par • 14 août 2011 à 21:47

Un texte de Laurence Couture publié le 8 août 2011 sur Caracteres.ca.

Ça se passe comme ça.

Avec un tableau noir au fond, des nuages de pluie qui se forment autour de ta maison, un enfant qui pleure dans les bras d’une vielle grand-mère laide. Les pâtes ont collé, faut jeter le chaudron… tout fait chier. Et là au milieu de tout ça, une mini-bedaine avec une fille qui la tient et qui pousse un juron.

Et comme si on pensait que tout allait s’enjoliver quand l’homme de la maison aurait mis toutes ces boulettes de viande sur le BBQ, on se rend compte qu’encore une fois on se trompe.
Les boulettes sentent la charogne (ça doit être parce que ça fait deux semaines que la viande s’est écrasée dans le frigo).

Ton chum fait des boulettes au moisi, ça va rendre malade tout le monde, même la belle-mère que t’haïs. Et ça, c’est ton prix de consolation. Parce qu’elle va souffrir et que ça va faire du bien à ta catharsis.

Ton enfant gluant veut téter tes pis de vache à lait, ça t’arrache les tétines. L’odeur de sa couche t’enivre d’un parfum brun. T’as envie de vomir, t’as pas faim. Ta belle-mère te traite d’anorexique et tu vas rester sans mot quand ton chum soumis va être d’accord avec elle.

T’as plus le contrôle sur rien, pas même ton corps qui se fait mutiler par tes enfants à l’intérieur et à l’extérieur. T’as plus qu’une idée en tête. Une idée fixe. Les clés prises et vroum vroum le char… t’es partie.

Enfuie de toutes les odeurs nauséabondes de cette maison dans laquelle cette famille git.

Enfin, tu vas respirer bientôt.

Tu t’en vas avorter dans une clinique semi-clean privée de l’est de la ville.

Peace out.

Par
Lire les 22 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1396 , 1