DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique broueUn blogue sur la bière. Plongez vos papilles dans l'univers brassicole. Dégustation et découvertes pour ceux qui ont envie de lever leur verre à la bonne bière.

Brasseurs du Monde : «The Next Big Thing in Town»

Par • 25 novembre 2011 à 21:32

Je l’ai déjà dit à plusieurs personnes (je ne sais pas si je l’ai déjà écrit ici et je suis trop paresseux pour faire une recherche dans les archives), mais je suis persuadé que Brasseurs du Monde est la prochaine «grosse affaire» dans le milieu brassicole québécois. Leur vision du marché est simplement sans faille. Ils savent quoi faire… et comment le faire. Ils savent quoi brasser… et comment le brasser!

Il y a environ un mois, j’ai assisté à une conférence d’Alain Thibault au Dépanneur Peluso au sujet des bières de Brasseurs du Monde. À ce moment précis, j’ai compris où cette compagnie s’en allait. Au départ, lorsqu’ils ont lancé leur gamme sympathique (une blonde d’inspiration tchèque, une blanche d’inspiration allemande et une rousse d’inspiration  irlandaise), j’étais plutôt déçu. J’avais l’impression de boire des bières de Boréale ou de RJ Brasseurs : des bières correctes, bien brassées, mais surtout des bières qui ne révolutionneront jamais le monde de la dégustation. Or, lorsque j’ai su, par la bouche d’Alain Thibault (ancien conseiller en bières chez Peluso qui travaille maintenant pour Brasseurs du Monde) que cette gamme avait été lancée pour entrer dans les épiceries et toucher un grand public, j’ai été rassuré.

Puis la gamme connaisseur est arrivée dans les commerces spécialisés pour décupler mon enthousiasme. Trois nouvelles bières qui n’avaient rien à envier à ce qui se brasse actuellement en grande quantité au Québec. Une brune forte belge (L’Assoiffé) qui sera éventuellement déclinée à différents degrés d’alcool, une IPA style américain 90 minutes (L’Interdite) et un moka stout (L’Exploité). Et comme si ce n’était pas assez, ils ont récemment contre-attaqué avec leur première bière hors-série : une Black IPA (Houblon Noir) . En mettant cette bière en marché, ils ont non seulement confirmé leur intention de devenir un joueur important dans le domaine des bières de dégustation au Québec, mais ils ont aussi affirmé leur désir d’offrir des produits de styles qui ne sont pas représentés présentement sur les tablettes. Bravo!

Finalement, je suis en train d’écrire ce billet en sirotant la toute nouvelle Saison Impériale 2011 de Brasseurs du Monde. C’est un pur délice. Premièrement, je ne m’attendais pas à une bière aussi foncée. Les Saison que j’ai bues dernièrement étaient orangées; celle-ci est rubis, presque brune. C’est beau à voir, c’est bon à boire. Des notes de fruits confits se mélangent avec des goûts d’orange et de coriandre (typique du style Saison). On y trouve, en apparence, du caramel, du miel et du poivre. C’est presque divin. En plus, on nous suggère de la faire vieillir. J’ai d’ailleurs appris que cette Saison Impériale faisait partie de la Série millésimée qui mettra au monde une nouvelle bière chaque année. J’ai déjà hâte à l’an prochain pour découvrir le prochain brassin… et pour déguster la 2011 vieillie d’un an!

Sérieusement, si j’avais été commandité pour publier ce texte, je n’aurais pas été plus élogieux! Libre à vous, Brasseurs du Monde, de m’envoyer 500$ pour remplir mon cellier de bonnes bouteilles *wink-wink*!

Par
Lire les 382 articles par

Une Réponse »

  1. Tout à fait d’accord avec toi Pierre-Luc. J’ai bien hâte de goûter à l’IPA noire et la Saison impériale. Je t’en donne des nouvelles!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 3413 , 1