DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
ÉditorialPuisqu'il y a des choses qui doivent être dites, aussi bien les dire avec une verve franche et directe. Des sujets chauds, traités vivement sans trop de fioritures.

Bouchard-Taylor : Les grands sages se prononcent

Par • 22 mai 2008 à 9:01

C’est aujourd’hui le grand jour.  Le moment tant attendu où les deux grands sages déposent leurs mémoires.  C’est en fait aujourd’hui que sera rendu public le fameux rapport de la commission Bouchard-Taylor.

 

De ce qui a été déjà rapporté dans les journaux, il paraitrait que les deux sommités en la matière prôneraient la tolérance et le respect des différentes communautés culturelles.  Le hidjab serait là pour rester au même titre que les autres symboles religieux.  Le rapport inviterait les Québécois de souche, ou plutôt les Québécois d’origine canadienne-française à respecter les droits individuels en incluant les croyances religieuses de nos amis issus des autres communautés.  Nous serions xénophobes et intolérants.  Pourtant, avec toutes les concessions que nous faites dans le passé, j’ai un peu de misère avec ces conclusions.

 

De toute façon, c’est un secret pour personne.  Cette commission a été créée par Jean Charest pour se débarrasser d’un dossier épineux.  Le premier ministre n’avait aucunement l’intention de se mouiller sur la question des accommodements raisonnables alors il a lancé la patate chaude dans les mains de messieurs Bouchard et Taylor afin qu’ils tâtent le pouls de la population.  Un petit chèque de plusieurs millions sur le dos des contribuables pour ne pas avoir l’odieux de prendre une décision sur ce dossier.  D’ailleurs, Mario Dumont a tout à fait raison lorsqu’il affirme que, peu importe les conclusions du rapport, le gouvernement devra agir.  Si les grands sages suggèrent que les Québécois d’origine sont intolérants, il ne faut pas se laisser berner et continuer à se laisser marcher dessus comme un tapis de porte.  En termes d’accommodements, le Québéc a largement fait sa part.  Vous n’avez qu’à comparer avec la France et la Grande-Bretagne où le port du voile est déjà ostracisé.  Le voile représente dans une majorité des cas, une obligation morale et sociale qui n’aide en rien à l’égalité des sexes.  Une valeur pourtant bien ancrée dans la tête des gens d’ici.

 

Il ne faudrait pas non plus donner trop de crédit et d’importance à ses consultations publiques.  Il y a eu plusieurs dérapages et d’énormités qui se sont dites pendant cette commission.  Il ne faut pas se leurrer, les gens qui trouvent que tout va bien ne perdront pas leur temps à aller voir somnoler Charles Taylor pendant 2 heures!  Ceux qui se sont présentés à ces audiences sont des gens qui ont du venin à cracher; des poules pas de tête en manque d’attention qui ont beaucoup, beaucoup de temps à perdre!  Pas tout le monde, mais une bonne partie, j’en suis certain!

 

Les conclusions vont susciter des débats et vont soulever bien des passions.  Surtout si on ne fait que pointer les Québécois d’origine canadienne-française d’Amérique du Nord.  Tout ce que je souhaite, et j’espère que nos heureux politiciens vont emboîter le pas, c’est d’éviter d’exercer de l’aplaventrisme.   Comme disait mon parrain : « Être bon, c’est bon, mais être trop bon, c’est pas bon. »

Par
Lire les 242 articles par

Une Réponse »

  1. Moi ce qui me gosse, c’est l’argent dépensé pour aboutir à de telles conneries. S’ils veulent consulter la population, ils ont juste à mettre un sondage sur Internet que tu dois obligatoirement remplir dans les 6 mois à venir (c’est un délai raisonnable. Quoi qu’encore là, le gouvernement trouverait le moyen d’engager une firme web qui programmerait le sondage pour 3 millions, excluant les frais d’hébergement… Bande de rats!

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1655 , 1