DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Ben X du Belge Nic Balthasar en Première Mondiale

Par • 25 août 2007 à 15:06

Ben X sera projeté le dimanche 26 août à 9 h au Cinéma Impérial, à 19 h au Théâtre Maisonneuve de la PDA ainsi que le lundi 27 août à 14 h au Cinéma Impérial.

Ben X est le premier long métrage de Nic Balthazar, un ancien critique de cinéma devenu présentateur et producteur d’émissions pour la télévision flamande, mais ni son sujet, ni son auteur ne sont des inconnus en Flandre. Le film est basé sur son bestseller Niets is alles wat hij zei (Il ne disait rien du tout) qu’il avait déjà adapté avec succès au théâtre dans la pièce Niets (Rien).

L’histoire, inspirée de faits réels, est celle du jeune Ben qui souffre d’un autisme léger. Pour échapper à la réalité et surtout à l’enfer que lui font vivre deux autres élèves de son lycée technique, il se replie dans son monde à lui qui est en grande partie celui des jeux vidéo en réseau en ligne. Mais lorsque l’amie qu’il a rencontrée dans Internet débarque dans sa vraie vie, Ben va devoir quelque peu revoir ses plans.

Les deux jeunes acteurs qui tiennent les rôles principaux sont Greg Timmermans et Laura Verlinden. Ben X fait également appel au talent d’acteurs de Marijke Pinoy (Vidange perdue), Titus De Voogdt (Anyway the Wind Blows, Steve + Sky, Small Gods) et Johan Heldenbergh (Steve + Sky). La musique du film est en grande partie signée par le groupe belge Praga Khan (Basic Instinct, Strange Days, Sliver) mais elle comporte aussi des morceaux de dEUS, Arno et Sigur Ros.

Pour mieux rendre le monde virtuel de Ben, le réalisateur n’a pas hésité à intégrer des scènes entières réalisées à l’intérieur d’un jeu vidéo. C’est la première fois qu’un metteur en scène dirige ­ par l’intermédiaire d’une série de joueurs qui agissent selon ses indications ­ des personnages virtuels au sein d’un jeu vidéo, en l’occurrence le jeu Archlord de Codemasters. « Nous avons installé six « joueurs » autour de notre bureau à Bruxelles avec mon scénario, puis nous avons demandé aux techniciens de Codemasters d’enregistrer le tout sur un disque dur », explique Balthazar. Tout cela a été monté avec des scènes d’action réelles. Le résultat est époustouflant.

Avec Ben X, Nic Balthazar voulait intéresser à la fois un public jeune et moins jeune, mais il savait que pour que les jeunes adolescents mordent à l’hameçon, il fallait que le film soit visuellement « cool ».

Visitez le site du film : http://www.benx.be

Par
Lire les 156 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1867 , 1