DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

American gangster (2007)

Par • 10 novembre 2007 à 0:00

American Ganster raconte la carrière de Frank Lucas, jeune homme noir qui sera à la tête d’un trafic de drogue important pendant plusieurs années sans jamais ne se faire soupçonner directement. Lucas échafaudera secrètement les plans pour importer une drogue très pure de l’orient et la redistribuer dans son quartier pauvre de Harlem avec l’aide de ses frères. Un policier nommé Reggie sera mandaté par son patron afin d’enquêter sur les activités illicites de la mafia et il sera confronté à la corruption de son propre service des forces de l’ordre.

 

L’histoire du film raconte la lente montée vers la « gloire » de Lucas qui a pris tous les moyens pour toujours rester discret dans ses actions afin de laisser planer le doute de ses opérations sur d’autres personnages importants. C’est au moment où, en voulant simplement faire plaisir à sa femme, il commettra l’erreur fatale qui l’emmènera vers la déchéance. Tout au long de sa carrière, il agira avec tact, mais la violence l’habite tout de même, car il ne pardonne pas, même à ses frères qu’il a sortis de la misère.

 

Ce film est tout de même assez long, on ne s’ennuie pas, mais quelques scènes traînent surtout au début lors de la mise en place de tous les personnages. J’ai trouvé que la réalisation du film avait tendance à montrer Lucas comme un héros malgré le fait qu’il était indirectement responsable de la mort et de la dépendance de milliers de gens. Les images rapides et saccadées de ces désastres humains ne semblaient pas suffire pour enlever cette impression d’idolâtrie du personnage principal interprété par un sublime Denzel Washington.

 

Washington campe un rôle qui lui colle à la peau, car son visage impassible et son sourire pratiquement absent font de lui un mafioso assez crédible et assez imprévisible. Il crève l’écran et c’est un peu pour celà qu’on a le sentiment que le film lui donne un rôle prédominant du héros de l’histoire. Russell Crowe, quant à lui, a beaucoup moins de crédibilité. Même si la fin du film est supposée lui rendre gloire, je ne l’ai pas trouvé à la hauteur de ce que ce rôle aurait pu lui donner.

 

***

Par
Lire les 74 articles par

Une Réponse »

  1. Tous les éléments étaient réunis pour faire de ‘American Gangster’ un classique du genre : acteurs fabuleux, réalisateur de talent, etc. Étrangement, ça ne lève pas tellement et on reste sur notre appétit avec une cruelle impression de déjà vu. Malgré que ce long métrage ait une facture soignée, il déçoit et souffre de la comparaison qu’on pourrait faire avec ses prédécesseurs : The French Connection, GoodFellas, etc. (7/10)

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2273 , 1