DimancheMatin.com | L'ART de bien commencer la semaine...   

Mais où est passé votre sens du chic?

Par • 29 décembre 2006 à 19:10

Pour continuer ma critique sur mon dernier party de Noël, que j’ai fort bien aimé quand même, j’avais envie de vous parler un peu la mode d’aujourd’hui parce que j’ai honte de ce que je vois. Je regarde les photos de Noël où se retrouvent mes 10 cousin(e)s et ça me saute aux yeux comme si ça n’avait pas de sens. Ils portent tous des jeans !

 

Mais où est passé le temps où l’on devait s’habiller propre pour sortir avec la famille lorsqu’on était invité ailleurs? Où sont les chemises bien repassées, les pantalons noirs ou les jupes, les beaux bas de nylon (archi inconfortables je l’avoue) et les petits souliers bien lustrés ou à talons? Tout les gens sont en jeans à la maison, au travail et en plus dans les sorties dominicales ! Le chum de ma cousine m’a dit qu’il ne pouvait pas aller à la messe en jeans parce que c’était inconcevable devant Dieu et que ça serait honteux alors il s’est changé pour aller à l’église et a remis ses jeans pour le party ! J’y comprends rien! Je comprends que nous soyons à l’époque du « comfort food » mais le « comfortable jean » c’est pas fait pour les sorties il me semble! Comme l’explique bien Le Petit Robert et Wikipedia : « Initialement vêtement des travailleurs manuels américains à la fin du XIXe siècle, devenu ensuite vêtement emblèmatique des États-Unis, le port quotidien du jean est aujourd’hui répandu sur tous les continents et dans toutes les catégories sociales. » Si tu mets ton jeans tous les jours, veux-tu bien sortir ton habit du dimanche quand c’est le weekend ! Vous savez ce que je me fais répondre? « Ben ce jeans-là, c’est mon jeans de fin de semaine, c’est mon jeans de sortie. »

 

L’an dernier, à la fête de Noël organisée par mon entreprise, tous les gens étaient habillés en chemise et cravate ou en robe pour les dames et un seul homme s’est présenté en jeans avec des grosses bottes de cowboys. J’avais tellement honte que je me suis dit que si ce gars-là était mon chum, je voudrais même pas le connaître ! Eh bien, le commentaire que j’ai entendu le plus souvent dans cette soirée autant des gars que des filles était le suivant : « Wow, c’est vraiment chic ses vêtements, j’aimerais avoir le courage de porter mes beau jeans neufs lors du party de Noël moi aussi. » Je voulais franchement mourir ! Quelle honte! Allô, on se réveille s’il-vous-plait! Les jeans ont beau être à la mode, mais quand je pense qu’à l’origine ils furent des vêtements conçus pour les travailleurs qui usaient trop vite leurs fringues, ça me lève le cœur de les retrouver sur tous les membres de ma famille, même les plus vieux, lors de la sortie dominicale. Le jeans n’est pas un vêtement chic à mon avis alors la prochaine fois que vous allez le porter pour une sortie hors de l’ordinaire, pensez à la robe de satin ou à la cravate de soie qui pend dans la garde-robe et dites-vous que vous serez bien plus sexy avec ça sur le dos.

 

Par
Lire les 74 articles par

3 Réponses »

  1. Il faut tenir compte du fait que la société a évolué et le « chic » s’y est adapté. Les soirées dansantes ont relégué les pavanes du XVIème siècle, qui ne nécessitaient point de se secouer le popotin, au profit des rocks, rap pour les jeunes et tangos endiablés pour les moins jeunes.
    Avoir le « chic » n’est pas tant, question vestimentaire, d’être affublé de vêtements de qualité que les choisir en fonction des circonstances et évènements et surtout de savoir les porter.
    Interrogez une vieille bigouden typique assise au fond de la salle dans un fest-noz, elle vous confirmera qu’il y a à peine dix ans point n’était question pour elle de porter coiffe, perles et broderies : elle était alors suffisamment jeune et alerte pour se trémousser avec les autres dans des gavottes torrides au rythme de la bombarde et en jean-baskets. C’est l’évolution qui veut ça, et c’est valable pour toutes les régions où la culture est vivante et s’adapte aux besoins et aspirations des peuples. Aujourd’hui pour s’amuser il faut bouger et les pas de danse bien pesés et bien cadencés sont révolus. Qui veut s’y adonner en portant l’habit s’expose au ridicule de fin de soirée avachi sur sa chaise, harassé de fatigue, avec la chemise qui dépasse du pantalon et la cravate de travers, le col trempé de sueur et j’en passe, tandis que le petit peuple en jeans continue de secouer les hanches jusqu’au petit matin.
    Je trouve cent fois plus esthétique un Besancenot en T-shirt, propre et digne, qu’un Borloo en costume cravate, les cheveux en pétard et des taches de graisse sur le futal. Et puisqu’il est question de tignasse, je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de sexy dans la « haute » coiffure de Bernadette Chirac. Je préfère mille fois la brosse de Muriel Robin, au moins ça fait propre et ça s’harmonise avec sa physionomie d’ensemble.
    Alors de grâce, Mesdames et messieurs les traditionnalistes, habillez-vous, faites des photos, puis allez vous changer pour venir vous amuser avec nous !

  2. Je comprends que lors des soirées dansantes ou lors des sorties dans les bars, le jeans propre est de mise mais lorsqu’on est invité par son patron à la fête de Noël de l’entreprise ou lorsque grand maman nous réunis à son souper de Noël qu’il est absoluement impoli d’y arriver en basket/jeans/t-shirt.

     

    Je vois que tu juges que quelqu’un qui porte chemise cravate est une personne sans énergie qui est à part des autres? Je porte bien la jupe et je m’amuse autant que mes comparses et je me sens tout aussi sexy! Je crois que tu y vas un peu fort ou que la culture de ta région est très différente de la mienne!

     

    Et quand tu passes une entrevue pour une entreprise? Le chic c’est de porter le jean? Les baskets? Et quand tu vas à l’église ou bien chez un client, tu portes le t-shirt?

     

    Finalement, puisqu’il n’est PAS question de cheveux ici, je crois que ce sujet ne m’importe pas du tout et de toute façon, ce n’est pas un problème que j’ai rencontré!

  3. Je ne me permet de juger personne, je ne fais qu’exposer ma conception de la qualité de la vie.
    Je ne suis d’ailleurs pas opposé à tout ce que tu dis: certains emplois par exemple nécessitent une tenue appropriée, d’autres moins. Un cuisinier ne va pas se présenter pour un emploi en costume cravate, enfin, pas en Bretagne. Une tenue propre et décontractée sera plus appréciée de l’employeur, mais ce n’est pas le cas pour un représentant.
    Pour ce qui est de l’église, je n’y vais jamais, mais dans mon entourage les gens pensent que le bon Dieu s’en fiche du costume, c’est dans le cœur qu’il regarde ; de même que Grand-Maman, ce qu’elle apprécie, c’est surtout que ses petits enfants soient là. S’ils sont bien habillés, c’est certainement un plus, mais il y a tellement de gens qui délaissent leurs anciens qu’on ne va quand même pas reprocher le jean à ceux qui leur conservent attention et affection …

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 2405 , 1