DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique 11 questionsPourquoi poser 10 questions lorsqu'on peut en poser 11? Série d'entrevues colorées exclusives à DimancheMatin.com.

11 questions à Stacy Haiduk

Par • 24 février 2013 à 11:45

Stacy Haiduk est une comédienne américaine qui a débuté sa carrière dans la série « Superboy » où elle y interprétait Lana Lang. Elle a également tenu des rôles réguliers dans « Heroes », « Prison Break » et plus récemment dans le roman savon « The young and the restless (Les feux de l’amour) ».DimancheMatin.com a rejoint l’actrice pour lui poser quelques questions sur son métier. Car pourquoi poser 10 questions quand on peut en poser 11?

 1. Quels sont les rôles qui vous ont le plus marqués à la télévision depuis le début de votre carrière?

Mon rôle de Lana Lang dans « Superboy » était spécial puisque c’était mon premier contrat à la télévision. Avec du recul, on se rend compte que c’était une série de l’époque avec les effets spéciaux qui étaient loin d’être ce qu’ils sont aujourd’hui. C’était tout de même un véritable plaisir d’y participer. J’ai aussi aimé jouer Lillie dans « Kindred » même si ce ne fut que sept épisodes. En somme, je me trouve très privilégiée d’avoir pu faire autant de rôles différents les uns des autres et j’espère en faire autant dans l’avenir.

2. Comment en êtes-vous venue à jouer dans des romans savons et quelle différence voyez-vous entre ceux-ci et les séries télé?

J’ai auditionné pour plusieurs rôles dans des « soaps » avant d’en décrocher un. J’ai débuté avec un petit rôle dans « Another World » avant de signer un contrat dans « All my children ». Je me rappelle de ma première journée de tournage. J’avais 20 pages de longs monologues à mémoriser. La différence majeure se situe au niveau des tournages. Dans une série télé, on peut reprendre une scène jusqu’à 10 fois. Dans un « soap », très souvent, on pratique une fois et on tourne la scène une seule fois. Peut être deux fois si nous sommes chanceux.

3. Dans « The young and the restless », vous jouez le rôle de la psychotique Patty Williams en plus de jouer un autre rôle. Comment faites-vous pour entrer dans la tête d’une femme qui est instable mentalement et comment jaugez-vous le fait de jouer deux rôles en même temps?

Ce n’était pas toujours facile mais c’était tout un défi. Patty est un personnage doux et sensible tandis qu’Emily est beaucoup plus terre à terre. Le truc que j’utilise le plus est le langage du corps… et la perruque qui aide aussi! Chaque personnage a son propre langage corporel. Quant à Patty, je laisse les circonstances amener la folie en moi!

4. Vous avez été la 3e comédienne à camper le rôle de Patty. Comment approchez-vous un personnage qui a déjà été interprété et avez-vous visionné les performances des deux actrices précédentes?

Pour être bien honnête, je n’avais jamais regardé « The young and the restless » avant d’y jouer. Je n’ai donc pas visionné non plus les performances de mes prédécesseurs. Je joue avec mon cœur. Six mois après avoir commencé à jouer le rôle de Patty, Doug Davidson, qui jouait mon frère, m’a montré des clips de la première Patty en me disant que j’avais parfaitement bien saisi l’essence du personnage. Ça m’a rassuré.

5. Quel est votre statut actuel dans « The young and the restless »?

Je quitte et je reviens, je quitte et je reviens!

6. Vous semblez avoir des affinités avec les séries policières (CSI, Prison Break, Cold Case). Comment en êtes-vous venue à tomber dans ce casting particulier?

J’aimerais bien vous dire que c’est moi qui l’ai choisi mais c’est plutôt l’inverse!

7.  Si vous aviez le choix entre un rôle assuré (pratiquement à vie) dans un roman savon ou une carrière incertaine au cinéma, que choisiriez-vous?

J’aimerais bien avoir un rôle qui pourrait durer 15 à 20 ans. Qui sait, peut être que ce sera dans un roman savon. Sinon, ça fait déjà 25 ans que je tire mon épingle du jeu dans ce milieu incertain qu’est le cinéma et la télévision.

8. Nous avons vu plusieurs romans savon disparaître ces dernières années. Croyez-vous qu’il y a encore un marché pour ce type d’émission?

Certainement! Je crois que l’intérêt revient et grandit pour ce type d’émission. Les romans savon sont la base en matière de raconter une histoire.

9.  Parlez-nous d’une semaine bien remplie dans la vie d’une vedette de roman savon.

Nous recevons nos textes le vendredi et nous tournons ensuite du mardi au jeudi. Je me lève à 5 h du matin, je prends un café et je file au boulot. Ensuite, ce sont les coiffures et le maquillage jusqu’à 8 h suivi d’une première répétition en compagnie du réalisateur. Avec un peu de chance, je réussissais à pratiquer avec mes collègues de scène avant que le tournage ne commence vers 9 h. Je me rappelle une journée où j’avais 60 pages de texte à apprendre. Je passais d’un personnage à un autre toute la journée dans des scènes très émotives. Finalement, pendant la demi-heure de dîner, je me suis dit, épuisée : « J’ai cinq minutes pour pleurer, 10 minutes pour refaire mon maquillage et le reste pour revoir mes répliques. » Nous avons terminé le tournage tôt cette journée là et j’en étais très fière.

10. Comment faites-vous pour développer une chimie à l’écran avec des coéquipiers comme Doug Davidson qui jouait votre frère dans « The young and the restless »?

Parfois il faut créer une chimie et à d’autres occasions elle vient naturellement comme ce fût le cas avec Doug. Notre première scène était celle où je me dévoilais comme étant sa sœur qu’il n’avait pas vu depuis des années. Nous n’étions pas certain de ce que ça allait donner donc nous nous sommes fait confiance. Le résultat a été concluant. Travailler avec Doug, c’est comme se lancer du haut d’une falaise et de savoir qu’il va être en bas pour t’attraper. J’adore travailler avec Doug.

11. Pouvez-vous nous dire quelque chose que nous ignorons sur vous?

J’aime le confort. Je suis bien dans mes pyjamas ornés de bonhommes de neige et mes pantoufles en forme de chats que j’ai confectionnées moi-même. Je suis très relax et j’aime la vie… surtout quand je travaille!

 

 

 

 

Par
Lire les 242 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 13276 , 4