DimancheMatin.com | 10 ans de communication et de divertissement   
Chronique CaracteresSélection hebdomadaire d'un coup de cœur sur le site Caracteres.ca qui publie un texte littéraire par jour, sept par semaine, 365 par année...

11 mots pour commémorer le 11 septembre

Par • 11 septembre 2011 à 9:11

Pour souligner les 10 ans du 11 septembre 2001, 12 auteurs du site Caracteres.ca ont prêté 11 de leurs mots.

(…)

Une fausse note dans la mélodie Humanité. En avant la musique!

– Caroline Valiquette

Deux tours s’écroulent, des milliers de préjugés s’élèvent aussitôt.

– Patrice Saucier

1. Un matin ensoleillé
Les oiseaux volent et foncent
Deux tours tombent

2. Un mardi New-Yorkais
Coutume effervescence matinale
Nul ne s’y attendait

3. Dix ans après, on n’y voit toujours que du feu.

4. Le jour où le mot terrorisme est entré dans le dictionnaire.

5. Écoute. Choc. Abasourdissement. Peur. Tristesse. Deuil. Colère. Frustration. Vengeance. Amertume. Souvenir.

– Amélie Roy

Si Facebook et Twitter y avait été, York aurait aussi explosé.

– Jean Derome

Je me souviens de l’all-american catastrophe pizza pochettes en bouche, ostie.

– Martin Mongeau

1. Je mangeais des fèves. Dix ans plus tard, je pète encore.

2. Oink! Un coup de cochon dans la nation. Aéro-porc. Boom!

3. J’suis retourné l’an dernier. Ça sentait encore l’histoire.

– Pierre-Luc Gagnon

Un matin ensoleillé – une blague médiatique – un crash aléatoire – l’horreur.

– Marie-Josée Parizeau

Onze Septembre
La zone tremble
Les Dieux colériques
Débordent de politique…

– Efpé

1. Tour tombe, tours tombes; plusieurs tonnes de questions sur l’honnêteté

2. we watched, me and my neighbor
then drank until we dropped

– Christian Blanchet

Deux pays décapités,
Et combien de morts,
Pour deux tours tombées.

– Laurence Leduc-Primeau

Liberté ou impérialisme
La mort décide
Deux tours
tombent de barbarie

– Pierre Beauchesne

Explosion de nuances.
Spectacle matinal.
Déception gamine.

Absence de dictionnaire.
Souvenirs.

– Pascal Martineau

Par
Lire les 22 articles par

Laisser un Commentaire

Code de lecture : 1334 , 1